< head > < /head >
Carnets du Business


           

Chômage : une situation paradoxale au deuxième trimestre




Jeudi 26 Juillet 2018


Si la forte hausse d’inscription à Pôle emploi n’a pas eu lieu, la légère hausse n’est pas une bonne nouvelle. La situation des chômeurs longue durée est de plus en plus inquiétante et les accès aux formations et stages ne suivent pas les ambitions du gouvernement.



Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Les observateurs annonçaient unanimement une hausse importante du chômage au deuxième trimestre de l’année. Après de bons résultats fin 2017 et tout début 2018, la tendance devait s’inverser sérieusement. Finalement, ils avaient raison sur le principe mais pas dans les proportions puisque le nombre de chômeurs n’a augmenté que légèrement. « Selon les dernières statistiques publiées par l'agence de l'emploi et le ministère du Travail, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits sur les fichiers de Pôle emploi au cours du deuxième trimestre 2018 a au mieux stagné et au pire très légèrement augmenté: +6700 en moyenne sur le trimestre en A (sans aucune activité), à un peu plus de 3,7 millions en France entière (dom compris), soit une progression sur trois mois de peu ou prou l'épaisseur du trait de 0,2%; et +10.800 en moyenne sur le trimestre en ABC (incluant les activités réduites, les chômeurs qui font des petits boulots à temps partiel dans le mois) à un peu moins de 6 millions, soit là encore un delta de 0,2% par rapport au trimestre précédent » rapporte Le Figaro.

Mais aussi encourageant que cela puisse être, l’heure n’est pas non plus à l’optimisme. La situation démontre plutôt un changement de contexte et de typologie plutôt qu’une reprise phénoménale. Alors que les pays voisins de la France bénéficient beaucoup que nous de la reprise de la croissance dans ce domaine, la baisse du chômage en France est toujours plus paradoxale. « Dans le détail, le ministère du Travail note une hausse sur trois mois du nombre d'inscrits de moins de 25 ans (+1,9% en A et +1,1% en ABC) ainsi que des seniors (+0,1% en A et +0,8% en ABC). Mais également -et c'est beaucoup plus inquiétant - du nombre des chômeurs de longue durée (inscrits depuis plus d'un an) qui, avec plus de 2,78 millions au compteur, ressortent en hausse de 1,6% par rapport au premier trimestre (+7,2% sur un an) portant à 46,8%, un record, leur part (en hausse de 0,7 point sur trois mois et 2,5 points sur un an) parmi les inscrits dans les catégories A, B et C en France entière. Quant à leur ancienneté moyenne à Pôle emploi, elle atteint au 2è trimestre 2018 un nouveau plus haut à... 607 jours, soit 7 de plus qu'il y a trois mois et 24 de plus qu'il y a un an » liste le quotidien français.

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE



L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : La canicule de 2003, toujours dans les mémoires mais encore égalée A chaque épisode caniculaire, le souvenir de cel… https://t.co/3MrdkxqBRP
VA Press : La Turquie maintient son boycott de l’Eurovision Le patron de la télévision publique turque vient de confirmer que… https://t.co/pRT2QsryLg
VA Press : Construire sa maison : bois et écologie font-ils bon ménage ? Souvent présenté par ses promoteurs comme un matériau… https://t.co/ALL3PUv1EI
VA Press : Article n°1265 Les oppositions ont beau gesticuler, les chiffres sont têtus L’opposition de gauche et l’opposition… https://t.co/jrHLJCu4LA
VA Press : Par force de loi, les portables sont interdits à l’école et au collège Le texte de loi interdisant les portables à… https://t.co/LLcOdv7leP