Carnets du Business


           

Chute des cours de pétrole, les compagnies aériennes se frottent les mains




Jeudi 11 Décembre 2014


La chute des cours de pétrole inquiète les pays exportateurs ainsi que les grandes compagnies d’exploitants. En revanche, elle constitue une très bonne nouvelle pour les compagnies aériennes qui pourraient bien voir leurs bénéfices grimper de 26% en 2015 et atteindre un niveau record. Les prix des billets pourraient ainsi baisser.



Chute des cours de pétrole, les compagnies aériennes se frottent les mains
Dans un monde d'affaires connecté, ce qui est une mauvaise nouvelle pour un acteur économique s’avère bien souvent en être une excellente pour un autre. Dans le domaine, quel meilleur exemple que les cours du pétrole. Alors que les consommateurs regardent avec attention la chute de 40% de sa valeur depuis juin dernier, les pays exportateurs et les compagnies pétrolières s’inquiètent.

Encore plus que les consommateurs classiques, les compagnies aériennes peuvent se satisfaire de cette situation que leur est particulièrement favorable. Ces grands consommateurs de pétrole voient leurs perspectives de bénéfices changer en raison de la baisse des prux du carburant. « Selon l'IATA, l'association internationale de l'aviation, qui regroupe la majorité des compagnies mondiales, les bénéfices du secteur pourraient ainsi bondir de 26% pour atteindre un niveau record de 25 milliards de dollars avant impôts en 2015, ce qui représente une marge bénéficiaire de 3,2% » note le site Fortuneo.fr.

Evolution du prix des billets possible

Ainsi, continue le site, « Le trafic passagers devrait augmenter de 7% en 2015, un rythme supérieur à la moyenne des 20 dernières années (5,5%) et le fret devrait augmenter en volume de 4,5% après +4,3% en 2014. Par passager, le bénéfice atteindrait 7,08$ l'an prochain, contre 6,02$ en 2014, et totaliserait ainsi plus du double par rapport au creux de 2013, à seulement 3,38$ par passager. Pour 2014, l'IATA a également revu en hausse ses prévisions de bénéfices, à 19,9 Mds$ contre 18 Mds$ lors de ses précédentes projections, faites en juin dernier. »

Indirectement, d’autres secteurs vont être favorablement touchés puisque le prix du fret devrait reculer en moyenne de 5,8% par rapport à 2014. De leur côté les prix des billets pourraient baisser en moyenne de 5,1% par rapport à l’année précédente.

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE



L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Réduire la teneur en sucre, le nouveau défi de la filière alimentaire Dans une nouvelle étude, l'OMS cherche à savo… https://t.co/sfsJI45Klj
VA Press : Corse, la nouvelle collectivité sur le chemin de l’autonomie ou de l’indépendance La liste nationaliste corse « Pè… https://t.co/3dUGc5RTIB
VA Press : Oui à la protection des enfants sur Internet ! Le Chef de l'État a déclaré samedi l'égalité femmes-hommes « grande… https://t.co/BhvVAo7YLt
VA Press : Zoom sur la parentalité étudiante La diffusion des méthodes modernes de contraception et la possibilité d'interromp… https://t.co/MMu6Oi2VMt
VA Press : Pour leur 25ème anniversaire les SMS entament leur déclin Les SMS existent depuis 1992 et ont explosé au seuil de l… https://t.co/tdxAU8yNRL