Carnets du Business


           

Commerce de proximité : Monoprix doit réaffirmer son positionnement




Jeudi 10 Avril 2014


Longtemps pionnière du commerce de proximité, l’enseigne Monoprix est aujourd’hui menacée par un accroissement de la concurrence et une plus grande sensibilité des consommateurs aux prix. Pour garder la première place du « city marché », elle va devoir repréciser ses orientations.



(Wikimedia Commons)
(Wikimedia Commons)
Avec une marge de 6,9%, le groupe affiche des performances supérieures à celles de la concurrence. En comparaison, les enseignes Casino plafonnent à 1,3%. Enseigne de centre-ville très présente en région parisienne, Monoprix a fait le choix de se réinventer en déclinant le concept de « city marché » (Monoprix, Monop’, Dailymonop’, Monop’station, Beautymonop’…) et en se positionnant sur la fraîcheur, le choix, le service ainsi que sur l'innovation sur sa marque distributeur et le textile.

Certains analystes estiment pourtant que le groupe pourrait être arrivé à un point d’inflexion. La baisse constante de son chiffre d’affaires de 0,8% ne serait en effet pas seulement le résultat d’un contexte de consommation morose. « Dans ces métiers, si vous n’arrivez pas à tenir une croissance d’au moins 1,5% à périmètre constant, vous entrez  en zone de danger », explique dans un article paru dans Les Échos, Yves Marin, senior manager chez Kurt Salmon.

L’enseigne doit donc réaffirmer ses partis pris, d’autant que la concurrence s’est activée ces dernières années. Pour préserver son statut de précurseur dans le commerce de proximité en France, le groupe doit s’engager sur plusieurs pistes, à commencer par son image-prix auprès des consommateurs. Cette mesure passera probablement par une augmentation de la valeur de l’offre, compte tenu des prix pratiqués, plus élevés que la moyenne. Monoprix devra également se démarquer de ses concurrents en proposant une offre originale et une approche renouvelée du concept de proximité. L’accueil des clients sera l’une des priorités du groupe, qui souhaite exceller dans la « proximité relationnelle » sur l’ensemble de son parc de magasins. Pour réussir son nouveau cycle de développement, l’enseigne prévoit de s’exporter hors des centres-villes, mais aussi sur des sites de vente en ligne, tels que La Redoute, Amazon ou Monshowroom.

Axelle Baudry





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche





L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Cancer de la peau : les parents protègent bien leurs enfants mais s'oublient Le gendarme français de la concurrence… https://t.co/AHTkJW3sck
VA Press : Le droit de vote restera garanti pour les personnes handicapées Sophie Cluzel, Secrétaire d’Etat chargée des person… https://t.co/Iy6mrHQ4oz
VA Press : Oui, rappelons-le, le Paracétamol peut être dangereux pour la santé Le triste fait-divers de Naomi Musenga qui est… https://t.co/ipufb8Mrlq
VA Press : Construire sa maison : bois et écologie font-ils bon ménage ? Souvent présenté par ses promoteurs comme un matériau… https://t.co/I4qIoo1swL