Carnets du Business


           

Concurrence : la France s'apprête à porter plainte contre Nvidia




Mardi 2 Juillet 2024


L'Autorité de la concurrence française est sur le point de déposer une plainte contre Nvidia selon les informations de Reuters pour pratiques anticoncurrentielles. Cette action pourrait entraîner des sanctions significatives pour le géant des cartes graphiques qui tient un rôle de premier ordre dans le développement de l'intelligence artificielle (IA)



Des enquêtes en cours

En septembre 2023, l'Autorité de la concurrence a mené une perquisition dans les bureaux de Nvidia en France, suspectant des pratiques anticoncurrentielles dans le secteur des cartes graphiques. Une des principales préoccupations du gendarme français concerne la dépendance de l'industrie de l'IA au logiciel de programmation CUDA de Nvidia, ce qui pourrait placer Nvidia en position de monopole. Selon Reuters, l'Autorité de la concurrence s'apprêterait à porter plainte contre Nvidia.

L'enquête de l'Autorité aurait ainsi révélé des indices suggérant que Nvidia abuserait de sa position dominante en imposant des conditions contractuelles désavantageuses à ses distributeurs, restreignant ainsi de manière indirecte la production de ses concurrents. Les accords d'exclusivité entre Nvidia et d'autres grandes entreprises technologiques, tels que Microsoft et Amazon, sont également examinés par le gendarme français comme l'indique son rapport sur le secteur de l'intelligence artificielle générative publié le 28 juin 2024. Si les accusations sont prouvées, Nvidia risque une amende pouvant atteindre 10 % de son chiffre d'affaires annuel mondial, ainsi que des mesures visant à rétablir une concurrence équitable dans le secteur des technologies de l'IA.

L'entreprise la plus cotée en bourse

Malgré les enquêtes, Nvidia n'est pas à plaindre. En effet, le géant américain a connu un succès boursier remarquable en juin 2024 en devenant l'entreprise la plus valorisée au monde, dépassant ainsi Microsoft avec une capitalisation boursière atteignant 3 335 milliards de dollars. Une montée spectaculaire qui a été favorisée par une hausse de 3,5 % de ses actions. Cette progression est largement attribuable au lancement de ChatGPT en novembre 2022, mois au cours duquel le cours de l'action Nvidia a été multiplié par huit. 

Il faut dire que le succès de Nvidia repose en grande partie sur ses cartes graphiques (GPU), capables de gérer une quantité considérable de calculs, une spécificité technique indispensable pour le développement des programmes d'IA générative. Comme le soulignent Phonandroid, les analystes de Wedbush Securities vont jusqu'à considérer les puces GPU de Nvidia comme le « nouvel or » du secteur technologique. La France n'est pas le seul pays à s'intéresser aux pratiques de Nvidia. Le ministère de la Justice des États-Unis et la Commission européenne ont également ouvert des enquêtes sur les pratiques antitrust de la société américaine. Des investigations qui pourraient entraîner des sanctions similaires ou des restrictions sur les activités de Nvidia dans d'autres marchés.

 


Axelle Ker



Recherche

Rejoignez-nous
Twitter
Rss
Facebook










2ème édition, revue et augmentée