Carnets du Business


           

Covid-19 : les Etats-Unis se préparent à une des « semaines les plus tristes » de leur histoire




Lundi 6 Avril 2020


Alors que l’épidémie a bel et bien commencé aux Etats-Unis, le pis devrait avoir lieu dans les deux prochaines semaines. Une situation qui va causer des milliers de morts dans ce pays qui a la taille d’un continent. Les autorités comparent ce qui les attend à Pearl Harbor ou au 11 septembre.



Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Un drame historique pour les Etats-Unis. Les autorités du pays annoncent que l’épidémie du Covid-19 va être une des pages les plus sombres de l’histoire. Le haut fonctionnaire responsable de la santé publique, Jerome Adams, annonce que les Américains doivent s’attendre à une des « semaines les plus tristes de leur vie ». 1 200 morts ont été rapportés cette dernière journée alors que le pic n’a pas été atteint pour ce pays de plus de 300 000 millions d’habitants. « La semaine prochaine sera un moment comme Pearl Harbor, comme le 11 septembre, sauf que ce ne sera pas localisé, ce sera dans tout le pays », a ajouté Jerome Adams.

Alors que la situation est en décalage par rapport à celle d’Europe ou la courbe semble entamer une descente, les Etats-Unis se préparent à être le pays avec le bilan macabre le plus important. Environ 340 000 cas d’infection ont été rapportés pour près de 10 000 morts. Le pays va surtout connaitre des évolutions contraires selon les zones pendant les prochaines semaines. Laissant présager une situation de crise longue et éprouvante. « Epicentre de la pandémie, l'Etat de New York a enregistré à lui seul près de 600 morts sur une journée, un peu moins que les 630 décès recensés la veille, mais « il est encore trop tôt » pour en tirer des conclusions, a déclaré le gouverneur démocrate Andrew Cuomo. L'Etat de New York est peut-être « très proche du pic » des contaminations ou bien « ce pic est peut-être un plateau et nous sommes dessus », a-t-il commenté, prudent. En attendant, le système de santé de l'Etat est « sous tension » faute « d'équipements et de professionnels » en nombre suffisant » rapporte Le Parisien-Aujourd’hui en FranceMais alors que la situation s’améliore à New York, elle ne fait que commencer ailleurs. 

Joseph Martin




Recherche

Rejoignez-nous
Twitter
Rss
Facebook

L'actualité de la RSE









2ème édition, revue et augmentée