Carnets du Business


           

Croissance nulle pour le deuxième trimestre




Vendredi 29 Juillet 2016


D’après l’Insee, le PIB de la France n’a pas progressé du tout au deuxième trimestre. C’est une mauvaise surprise pour le gouvernement et les observateurs qui s’attendaient à un ralentissement mais pas à une absence de croissance.



ILD
ILD
Les observateurs ont reconnu qu’ils ne s’attendaient pas à une si mauvaise nouvelle pour la croissance du PIB français au deuxième trimestre. 0% de progression sur les trois mois, soit une stagnation du produit intérieur brut. Après un premier trimestre à plus de 0,6% de croissance c’est une série de mauvaises nouvelles qui ont amené cette situation.

La consommation des ménages a beaucoup déçu après un premier trimestre de vente de billets pour l’Euro de football. « Les mouvements sociaux du printemps peuvent aussi expliquer le recul de la production, notamment dans les raffineries. Quant à l’investissement des entreprises, qui pouvait jusqu’ici laisser espérer une accélération de la reprise, il s’est aussi replié (– 0,2 %) au deuxième trimestre. Là encore, l’Insee avait anticipé une pause après trois trimestres de forte hausse. Mais pas dans ces proportions » décrypte le journal Le Monde. Enfin, en plus de la consommation et de la production, les exportations aussi ont stagné.

Le gouvernement nie

« Au-delà des à-coups d’un trimestre à l’autre, l’économie française reste sur une dynamique de reprise qui ne remet pas en cause la prévision de croissance de 1,5 % en 2016. Cette dynamique ressort également des enquêtes de conjoncture puisque la confiance des chefs d’entreprise comme des ménages se maintient à un niveau favorable, cohérent avec la reprise à l’œuvre depuis plus d’un an », a affirmé Michel Sapin, le ministre des finances, dernier optimisme.

Une prévision que les observateurs ont du mal à croire puisque les anticipations pour les deux prochains trimestres, à +0,3% et +0,4%, amèneraient à un total de 1,3%, sans que l’on soit à l’abris d’une autre mauvaise surprise dans un environnement difficile à analyser, explique Le Monde, «  Le Brexit, d’abord, pourrait amputer la croissance française de 0,1 point au second semestre, selon l’Insee. La récurrence des attentats, ensuite, confronte les économistes à un cas inédit.

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche





L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Arabie Saoudite : le sport comme levier d’émancipation pour les femmes Alors qu’elles sont sur le point d’obtenir l… https://t.co/TKJ7UMkymY
VA Press : Les journalistes de l’affaire Weinstein récompensés par le Pulitzer Les journalistes du New York Times et New Yorke… https://t.co/3YJx38HuB0
VA Press : Nathalie Baye au secours des grands singes menacés Plusieurs personnalités dont Nathalie Baye ont décidé d’utiliser… https://t.co/rXrPeKijs9
VA Press : Se coucher tard, c’est avoir plus de chance de mourir D’après une étude britannique effectuée en analysant un demi-… https://t.co/EzyUBr4to0
VA Press : « Les aliments qui empoisonnent » : l’alerte de 60 millions de consommateurs La revue 60 millions de consommateurs… https://t.co/CRvLK7tV1j