Carnets du Business


           

Dans les années 2030, le départ à la retraite moyen sera de 64 ans




Mardi 5 Mars 2019


Malgré les récriminations de nombre d’organisations politiques et syndicales, l’âge de la retraite recul d’année en année. En 2018 la moyenne nationale a progressé de deux mois et des études estiment qu’à la fin des années 2030, le départ moyen sera de 64 ans.



Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Qu’on le veuille ou non l’âge de la retraite recul. « L'âge moyen de départ à la retraite des salariés du secteur privé a augmenté l'an passé en France pour atteindre 62,7 ans, deux mois de plus qu'en 2017, selon les données publiées lundi par la Cnav (Caisse nationale d'assurance vieillesse). En 2018, le nombre de nouveaux retraités a atteint 666.423, soit 5,3% de plus qu'un an plus tôt. S'y ajoutent 170.660 nouvelles pensions de réversion » nous apprend Reuters.

L’agence de presse ajoute par ailleurs que les départs anticipés pour longues carrières ont diminué de 12 000 pour atteindre 150 049. « A fin 2018, l'assurance retraite versait des pensions de retraite personnelles ou de réversion à 14,35 millions d'anciens salariés du privé, contre 14,14 millions un an plus tôt, pour un total de 118 milliards d'euros (+2,9%). Le montant de base moyen du droit direct servi pour une carrière complète au régime général était de 1.091 euros par mois en 2018, contre 1.053 en 2017. L'âge moyen du retraité du régime général a légèrement augmenté l'an passé pour atteindre 74,3 ans contre 74,1 un an plus tôt » continue l’agence de presse, citée par Boursorama.

Une progression qui confirme la tendance lourde que soulignait le magazine Capital , s’appuyant sur les prévisions du Conseil d’orientation des retraites. « Dans son document, le Cor explique qu’à l’avenir l’âge conjoncturel de départ à la retraite devrait passer de près de 62 ans actuellement à environ 64 ans à partir de la fin des années 2030. L’institution entend par âge conjoncturel l’âge moyen de départ à la retraite d’une génération fictive. Elle se base ainsi sur un ratio entre les non retraités et les retraités à un même âge. Pour le Cor, cet âge devrait évoluer aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Si cette situation s’explique en large partie par les changements législatifs et réglementaires mis en place depuis plusieurs dizaines d’années, le Cor évoque aussi une évolution mécanique due notamment à “une entrée sur le marché du travail plus tardive, des carrières plus discontinues, mais aussi l’augmentation de la durée d’assurance nécessaire au taux plein”. Résultat, pour obtenir un taux plein au moment de partir à la retraite, il sera nécessaire pour de plus en plus de personnes de travailler au-delà de 62 ans. »

Joseph Martin

Dans cet article : 2030, 62, 64, Capital Reuters, départ, retraite



Recherche

Rejoignez-nous
Twitter
Rss
Facebook










2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter