Carnets du Business


           

Des buralistes commencent à vendre des billets de TER




Jeudi 11 Juillet 2019


Dans cinq régions des buralistes se lancent dans la vente de billets de TER. Par une application pour téléphone ou tablette et une imprimante les commerçants se transforment en point de vente.



Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Si du côté des syndicats de cheminots on de décolère pas, le projet prospère. Dans cinq régions, des buralistes vont vendre d’un jour à l’autre des billets de TER. « Une convention passée entre les deux partenaires prévoit la mise à disposition pour les bureaux de tabac d’un nouvel outil de vente constitué d’une application sur smartphone ou tablette et d’une imprimante, ont-ils indiqué dans un communiqué. Une première phase consiste à « identifier les besoins des territoires et les buralistes intéressés dans cinq régions test » – Bourgogne-Franche-Comté, Grand Est, Normandie, Pays-de-la-Loire et Provence-Alpes-Côte d’Azur » rapporte 20 Minutes
 
La nouvelle a beaucoup inquiété les représentants des salariés de la SNCF pourtant elle est vraiment ingénieuse et adaptée aux défis actuels. La digitalisation de l’offre de la SNCF questionne de plus en plus le groupe sur le bien-fondé des boutiques en gare. Mais le risque de voir disparaitre les vendeurs est d’handicaper grandement les personnes qui sont déconnectées. Personnes âgées principalement et en particulier celles qui vivent à la campagne auraient ainsi été privées de l’aide et des conseils des guichets. Par ailleurs, la hausse des prix des cigarettes et la baisse de cette activité poussent les buralistes à réinventer leur modèle au risque de disparaitre.

Une coordination d’intérêts qui n’a pas échappé à la SNCF, note 20 Minutes : « Pour le groupe public, les 24.500 bureaux de tabac « incarnent le commerce de proximité », avec des horaires très étendus et une forte présence sur le terrain. « Ils constituent donc des partenaires privilégiés pour TER dans sa stratégie de conquête ». « Notre objectif est clair : aller chercher les Français là où ils sont et faciliter l’achat de billets », a relevé le directeur général des TER Frank Lacroix, cité dans le communiqué. Philippe Coy, président de la Confédération des buralistes​, voit pour sa part un moyen de « répondre aux nouveaux usages et aux attentes des populations avec un panel de services de proximité, adaptés aux territoires » régionaux ».

Joseph Martin

Dans cet article : 20 Minutes, billets, buralistes, SNCF, TER



Recherche

Rejoignez-nous
Twitter
Rss
Facebook










2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter