< head > < /head >
Carnets du Business


           

Disney rafle la mise en 2018 avec ses super-héros à toutes les sauces




Jeudi 23 Août 2018


Disney est entrain de récolter les fruits des milliards de dollars d’investissements pour racheter des marques et des licences. En 2018, la compagnie place cinq de ses productions dans le top du classement en usant sans modération de ses nouvelles cartes maitresses.



Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
C’est presque de la triche. Après avoir dépensé des milliards de dollars pour racheter des licences et marques, Disney s’impose en leader incontesté des productions à grands succès. En 2018, les studios qui dépendent de la compagnie placent cinq films parmi les plus gros succès du box-office. Une prouesse qui s’explique directement par les dernières opérations financières du groupe. « Avengers: Infinity War se hisse en tête de liste. Avec 2,05 milliards de dollars de recettes et malgré un budget de trois cents millions, le film de super-héros compte parmi les plus rentables de sa catégorie. À titre de comparaison, Ready Payer One, la dernière production à succès de Steven Spielberg, a rapporté 580 millions de recettes pour un budget de 175 millions. Black Panther, de Ryan Coogler, se classe à la deuxième place. L'histoire de T'Challa a attiré les foules dans les salles de cinéma. Le long-métrage a engendré 1,34 milliard de dollars de recettes à travers le monde pour un budget de 200 millions de dollars. C'est mieux que l'épisode 8 de Star Wars, franchise qui appartient également à Disney, et son 1,32 milliard de la fin 2017 » rapporte Le Figaro. Autre univers mais toujours avec Disney en arrière-boutique, Les Indestructibles 2, toujours à l’affiche est déjà le quatrième film le plus rentable de l’année en cours.
 
Des succès qui tirent leur origine du rachat de Marvel Studio en 2009 pour quatre milliards de dollars après avoir acheté Pixar en 2006 (7,4 milliards de dollars). Si l’on ajoute LucasFilms (4 milliards de dollars), la franchise StarWars, la boulimie de Disney est au cœur de sa stratégie. « La souris aux grandes oreilles représente désormais 27 % de l'industrie du septième art aux États-Unis d'après le classement 2017 de The Numbers. La Warner et Sony tiennent difficilement la cadence avec 15 et 12 % de part de marché. Les studios Disney misent également sur le streaming. Leur participation dans la plateforme Hulu se monte désormais à 60 %. Seule consolation pour les autres studios : Disney n'a prévu aucune sortie de films Marvel ou Star Wars avant mars 2019 et l'arrivée sur les écrans d'un nouveau personnage: Captain Marvel » conclue le quotidien français.

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter