< head > < /head >
Carnets du Business


           

EDF sur le point de vendre ses actifs polonais pour un milliard d’euros




Lundi 22 Mai 2017


Le producteur polonais d’électricité PGE vient d’annoncer la signature d’un accord pour l’achat à EDF de ses actifs dans le pays. Les neuf centrales dont une à charbon devraient passer sous son giron d’ici janvier 2018 pour une opération à un milliard d’euros.



EDF est en mutation. Le groupe français qui fait face à de grosses difficultés financières joue gros avec son projet nucléaire titanesque de Hinkley Point au Royaume-Uni. Après avoir réussi à boucler une augmentation de capitale de 4 milliards d’euros en mars, l’électricien français semble sur tous les fronts en se délestant de ses actifs en Pologne. « PGE, premier producteur polonais d'électricité, a annoncé vendredi la signature d'un accord conditionnel portant sur le rachat des actifs du français EDF en Pologne pour 4,51 milliards de zlotys (1,07 milliard d'euros), dette comprise » annonce le site La Tribune.fr . UN accord qui prévoit que l’opération soit achevée d’ici janvier 2018.
 
Dans le détail, l’acteur polonais de l’électricité explique qu’il s’agit de 582 millions d’euros d’actifs et de 475 millions d’euros d’endettement des sociétés EDF en Pologne auprès du groupe. Il s’agit concrètement de huit centrales thermiques et électriques ainsi qu’une centrale charbon. « Aux termes du contrat signé vendredi, PGE reprend huit centrales thermiques dans les grandes villes, la centrale Rybnik en Silésie et près de 400 km de réseaux de chaleur d'EDF Polska dans quatre villes, ce qui fait de lui le leader sur le marché polonais de la chaleur, précise le communiqué » précise l’article du site économique.
 
Depuis la fin de l’année dernière EDF est vendeur de ses activités dans le pays. Les autorités du pays avaient même décidé de s’opposer à la cession des actifs à un consortium constitué d’un fonds australien et d’un groupe tchèque. Le souhait d’EDF de se délester de ses activités correspondait en effet aux velléités du pays d’aller vers plus d’indépendance énergétique. « A la suite de ce veto polonais, EDF était entré en négociation avec un consortium d'entreprises polonaises formé par PGE, Enea, Energa et PGNiG Termika. Finalement PGE seul a acquis les actifs d'EDF Polska » précise La Tribune.

Joseph Martin

Dans cet article : EDF, entreprise, France, marché, PGE, Pologne, stratégie




Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche





L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Dépression post-partum : le poids de la douleur Une étude fait le lien entre la douleur ressentie après l’accouchem… https://t.co/iK5FckAfPI
VA Press : Mieux manger c’est lutter contre la dépression Une étude de l’Inserm et de chercheurs de l’université de Montpellie… https://t.co/sqWgiisv3J
VA Press : Le Français progresse en chiffre mais pas en proportion 300 millions de personnes parlent français dans le monde, c… https://t.co/6eDrz0AZML
VA Press : Cancer du sein : les astuces pour éviter la prise de poids Le cancer du sein est une épreuve suffisamment compliqué… https://t.co/mwWbgihhIh
VA Press : Une application utilise l’espace pour diminuer le nombre d’accidents de voitures Quatre associés du Sud de la Franc… https://t.co/mww2SKUGR6