Carnets du Business


           

Emmanuel Macron a moins la cote, selon un sondage




Lundi 6 Juin 2016


Les révélations sur le patrimoine d’Emmanuel Macron semblent avoir porté préjudice à sa popularité.



Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Un article en ligne du journal Le Parisien, d’après une dépêche AFP, explique que « selon un sondage Ifop pour Le Figaro à paraître mercredi, le ministre de l'Economie a moins la cote auprès des Français. Début juin, 57% des sondés ont jugé le ministre 'compétent', contre 63% en avril. »

L’article ajoute qu’ils ne sont plus que « 54% à le juger ‘sympathique’, contre 63% là aussi en avril. Chez les sympathisants socialistes interrogés, cette baisse ressemble plus à une chute libre. Seulement 36% d'entre eux estiment désormais qu'Emmanuel Macron serait ‘capable de sortir le pays de la crise’, contre 59% en avril. »

Une baisse de cote de popularité

L’article du Parisien précise que « la semaine dernière, deux précédents sondages, l'un de TNS-Sofres pour le Figaro Magazine et l'autre d'Elabe pour Radio Classique et Les Echos, avaient également fait état d'une baisse de cote de popularité du ministre de l'Economie. »

Emmanuel Macron « paie une série de couacs qui ont débuté il y a une dizaine de jours. Il y a d'abord eu cet échange houleux avec deux militants hostiles à la loi Travail lors d'un déplacement à Lunel le 27 mai. » Emmanuel Macron leur avait répondu que « la meilleure façon de se payer un costard, c'est de travailler ».

L’article ajoute qu’il y a ensuite eu la révélation par Mediapart et Le Canard Enchaîné que « son patrimoine allait être réévalué par le fisc, l'amenant à payer l'impôt sur la fortune avec rétroactivité sur 2013 et 2014. »

Il souligne enfin que, « cultivant le mystère sur ses réelles intentions pour l'élection présidentielle de 2017, Emmanuel Macron, qui a lancé début avril son mouvement politique ‘En marche !’, a implicitement attribué ces «polémiques» et «attaques injustes» à la menace politique qu'il représenterait à gauche. »

Lire l’intégralité de l’article du Parisien ici.
 

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Salmonelle chez de jeunes enfants : extension des mesures de retraits des laits infantiles concernés Le 2 décembre… https://t.co/TCkXfJOAJG
VA Press : Réduire la teneur en sucre, le nouveau défi de la filière alimentaire Dans une nouvelle étude, l'OMS cherche à savo… https://t.co/sfsJI45Klj
VA Press : Corse, la nouvelle collectivité sur le chemin de l’autonomie ou de l’indépendance La liste nationaliste corse « Pè… https://t.co/3dUGc5RTIB
VA Press : Oui à la protection des enfants sur Internet ! Le Chef de l'État a déclaré samedi l'égalité femmes-hommes « grande… https://t.co/BhvVAo7YLt
VA Press : Zoom sur la parentalité étudiante La diffusion des méthodes modernes de contraception et la possibilité d'interromp… https://t.co/MMu6Oi2VMt