Carnets du Business


           

En 2016, la consommation d’électricité en France va baisser




Jeudi 25 Août 2016


Pour la première fois, la consommation annuelle d’électricité en France devrait baisser d’ici 2021, annonce Réseau transport d’électricité. La baisse de 8 TWh d’ici cinq ans est la conséquence de mesures d’efficacité énergétique.



ILD
ILD
« Le Bilan prévisionnel 2016 élaboré par RTE fait apparaître pour la première fois une baisse de la consommation annuelle d'électricité en France de 8 TWh d'ici 2021 (soit la consommation de la Haute-Garonne) liée aux mesures d'efficacité énergétique. Le contexte économique de la filière thermique à flamme (centrales de production au gaz et au charbon) influencera le niveau de sécurité d'approvisionnement électrique de la France sur la période 2016-2021 » annonce de but en blanc, le communiqué de Réseau transport d’électricité.

En passant de 479 TWh en 2015 à 471 TWh en 2021, c’est le couronnement de nombreux efforts dans le contrôle de la consommation pour les particuliers comme les professionnels. En effet, rapporte RTE, « les mesures d'efficacité énergétique, en particulier dans les foyers et le secteur tertiaire, entraînent pour la première fois une diminution de la consommation électrique en France, en dépit de l'essor de nouveaux usages et d'un contexte économique plus favorable. Durant cette période, la pointe de consommation enregistrera une évolution similaire, passant d'une prévision de 101 100 MW durant l'hiver 2016/2017 à 100 000 MW à l'hiver 2020/2021 en cas de vague de froid décennale. »

Les renouvelables en embuscade

« Le niveau de sécurité d'approvisionnement électrique sur la période 2016-2021 sera influencé par les conditions de mise en oeuvre du mécanisme de capacité français et par le débat sur le prix de la tonne de CO2 émise. Certains producteurs attendent de mieux connaître les perspectives économiques de la filière thermique à flamme pour définir l'avenir de leurs unités de production fonctionnant au gaz ou au charbon. Le Bilan prévisionnel 2016 étudie ainsi deux scénarios (parc thermique élevé et parc thermique en forte réduction), faisant apparaître une amplitude de plus de 5 000 MW sur les marges du système électrique français » précise le texte.

Ainsi, la question de la part des énergies renouvelables dans le pacte énergétique pourrait venir ensuite permettre de faire baisser encore l’impact environnemental de la consommation de l’Hexagone. D’ici là, pour garantir la sécurité énergétique, le fonctionnement parc nucléaire est encore indispensable.
 

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE



L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : La rémunération par les pourboires remise en question aux Etats-Unis Les discussions autour du service non compris… https://t.co/byKB26Edj1
VA Press : Les Etats-Unis quittent le Conseil des droits de l’homme de l’ONU L’ambassadrice américaine aux Nations Unies, Nikk… https://t.co/e9ysWRnaQc
VA Press : Les diagnostics de maladie de Lyme augmentent et c'est une bonne nouvelle Les médecins généralistes ont détecté plu… https://t.co/sxlVQles06
VA Press : Quand Jay-Z et Beyoncé privatisaient le Louvres Les deux stars américaines viennent de révéler le clip de leur albu… https://t.co/DoSUR3H3v7
VA Press : essai mail RGPD RGPD pour se désabonner cliquer ici https://t.co/xENNCoKxyd