Carnets du Business


           

En Chine, la reprise économique est une réalité




Lundi 12 Octobre 2020


Plusieurs signaux confirment qu’en Chine la reprise économique est une réalité. Retour des vacances, immatriculations en hausse laissent penser que la vigueur économique est de retour.



Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Alors que la Chine est montrée comme notre futur proche sanitaire depuis près d’un an, on aimerait que ce soit aussi le cas du côté économique. Car à en croire un article du « Monde », les indicateurs sont au vert et montrent de sérieux signes de reprises.  « La Chine, où est apparue l’épidémie de Covid-19, est le premier pays à avoir souffert de l’impact des mesures de quarantaine sur son économie, mais aussi le premier à avoir connu une reprise, à partir du deuxième trimestre, avec un rebond de 3,2 % par rapport à la même période de 2019, après une chute du PIB de 6,8 % au cours des trois premiers mois de l’année. Mais cette reprise était essentiellement la conséquence des mesures de stimulus, avec des investissements élevés, mais une consommation en berne » appuie le journal.

Il a fallu ensuite attendre aout pour que la consommation reprenne progressivement. « Les chiffres des vacances d’octobre reflètent cette reprise en demi-teinte : 45 % des Chinois ont voyagé et dépensé quelque 466,6 milliards de yuans (58,8 milliards d’euros) pendant les huit jours de vacances, d’après le ministère du tourisme. Des chiffres encourageants, mais encore loin d’un retour à la normale. Les Chinois ont effectué 21 % de voyages en moins et dépensé 30 % de moins que lors des vacances d’octobre de 2019. Un progrès toutefois par rapport au week-end prolongé du 1er-Mai, où ils avaient dépensé 60 % de moins qu’en 2019. La quasi-absence des voyages à l’étranger, alors que les Chinois sont soumis à deux semaines de quarantaine pour revenir en Chine, et les restrictions auxquelles sont toujours soumises certaines catégories de la population empêchent une reprise complète de l’activité » ajoute Le Monde.

Des paradoxes sont observés avec notamment une hausse record des achats de produits de luxe. Une tendance qui s’expliquerait par la compensation des dépenses non effectuées dans les voyages à cause des restrictions de mouvements. Mais aussi des constantes comme l’augmentation d’immatriculations de voitures pendant cinq mois d’affilé et notamment de 11,6% en aout par rapport au même mois l’année précédent.

Joseph Martin




Recherche

Rejoignez-nous
Twitter
Rss
Facebook

L'actualité de la RSE









2ème édition, revue et augmentée