Carnets du Business


           

Entreprises, la baisse du nombre des défaillances est enfin commencée




Mercredi 9 Juillet 2014


Au deuxième trimestre 2014, 14 000 entreprises ont fait faillite. Cela représente une baisse de 4,1% par rapport au premier trimestre. D’après l’étude du cabinet Altares les petites et moyennes entreprises sont celles qui sont le moins touchées par les défaillances.



Entreprises, la baisse du nombre des défaillances est enfin commencée
Le cabinet Altares a publié mardi 8 juillet les chiffres des défaillances d’entreprises pour le deuxième trimestre. En trois mois, plus de 14 000 entreprises ont fait faillite en France. Si le chiffre paraît important, le cabinet assure qu’il s’agit d’une tendance positive puisqu’il témoigne d’une baisse de 4,1% par rapport au trimestre précédent. En terme de destruction d’emplois, cette baisse représenterait environ 700 emplois sauvés.
 
« 92 PME d'au moins 50 salariés ont connu une défaillance ce trimestre ; c'est le meilleur chiffre depuis début 2008. Seulement 38% d'entre-elles sont des sociétés de plus de 100 salariés ; ce taux était encore de 58% l'année dernière » avance le cabinet, montrant ainsi que les petites et moyennes entreprises dont beaucoup mieux que par le passé.

TPE vulnérables

« Pour les TPE les plus petites, l'heure de la reprise n'a pas encore sonné. Lorsqu'elles n'emploient aucun salarié, ces TPE parviennent à résister, mais lorsqu'elles ont 1 ou 2 salaires à verser chaque mois, l'absence de trésorerie est alors insurmontable pour beaucoup » détaille le responsable des études d’Altares, Thierry Millon. « La construction et le commerce, qui représentent la moitié des défaillances d'entreprises, résistent, avec des faillites en repli de 3%. Mais là encore, les TPE sont en première ligne, avec une hausse de 10% dans le bâtiment (second oeuvre mais aussi maçonnerie générale) et un bond de 29% dans le commerce de détail, les enseignes d'habillement étant particulièrement touchées » commente le site spécialise Boursier.com.
 
Les petits commerces et la restauration continuent à être largement touchés par les faillites. La stagnation de la consommation des ménages est largement à l’origine de ce phénomène. « La vulnérabilité des TPE est également plus définitive en terme de solution judiciaire. En effet, plus de sept TPE sur dix en cessation de paiement sont immédiatement liquidées par le tribunal, contre moins d'une sur trois lorsque la société emploie au moins vingt salariés. La volonté de prévenir la difficulté de l'entreprise se heurte à une froide réalité économique qui compromet très vite un équilibre financier souvent fragile » ajoute Thierry Million.

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE



L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : L’ancien VP Facebook qui interdit le réseau social à ses enfants Chamath Palihapitiya, ancien Vice-président chargé… https://t.co/iG2N2npbc7
VA Press : Salmonelle chez de jeunes enfants : extension des mesures de retraits des laits infantiles concernés Le 2 décembre… https://t.co/TCkXfJOAJG
VA Press : Réduire la teneur en sucre, le nouveau défi de la filière alimentaire Dans une nouvelle étude, l'OMS cherche à savo… https://t.co/sfsJI45Klj
VA Press : Corse, la nouvelle collectivité sur le chemin de l’autonomie ou de l’indépendance La liste nationaliste corse « Pè… https://t.co/3dUGc5RTIB
VA Press : Oui à la protection des enfants sur Internet ! Le Chef de l'État a déclaré samedi l'égalité femmes-hommes « grande… https://t.co/BhvVAo7YLt