Carnets du Business


           

Fiscalité : le rôle prépondérant de l’impôt sur le revenu




Lundi 27 Novembre 2017


Un rapport de l’OCDE montre que l’impôt sur le revenu prend de plus en plus de place dans la fiscalité. Une tendance qui s’explique notamment par la baisse des cotisations de sécurité sociale, des taxes de la consommation et la faiblesse des impôts sur les sociétés.



ILD
ILD
Les pays industrialisés, membres de l’OCDE, focalisent de plus en plus leur fiscalité sur l’impôt sur le revenu. Une tendance qui se confirment par l’édition 2017 des Statistiques et recettes publiques établie par l’organisation. « L'impôt sur le revenu occupe une place de plus en plus importante dans la fiscalité alors que les cotisations de sécurité sociale et les taxes sur la consommation voient leur rendement diminuer et que le produit de l'impôt sur les sociétés reste à un niveau historiquement bas » explique le communiqué de l’OCDE.
 
« La part moyenne de l'IRPP dans le total des recettes fiscales est passée de 24.1 % en 2014 à 24.4 % en 2015, tandis que le poids respectif des cotisations de sécurité sociale et des taxes sur les biens et les services (y compris la TVA) a légèrement diminué. L'impôt sur les sociétés, dont les montants recouvrés ont considérablement diminué pendant la crise financière, ne s'est pas encore redressé et continue de contribuer pour environ 8.9 % aux recettes publiques » continue le texte.
 
Des chiffres qu’il faut inscrire dans une tendance générale d’alourdissement de l’impôt, ajoute l’OCDE : « Globalement, le ratio impôts/PIB a de nouveau augmenté en 2016, passant à 34.3 %, contre 34 % en 2015. La hausse a concerné 20 des 33 pays de l'OCDE qui ont fourni des données préliminaires en 2016, tandis que dans les 13 autres, les recettes fiscales ont diminué par rapport au PIB. En 2016, les pays ayant les taux de pression fiscale les plus élevés étaient le Danemark (45.9 %), la France (45.3 %) et la Belgique (44.2 %) tandis que les taux les plus bas étaient constatés au Mexique (17.2 %), au Chili (20.4 %) et en Irlande (23.0 %). Dix-huit pays affichent aujourd'hui un ratio impôts/PIB plus élevé qu'avant la crise, et tous sauf cinq (Canada, Estonie, Irlande, Luxembourg et Norvège) ont vu ce ratio augmenter depuis 2009. »

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Réduire la teneur en sucre, le nouveau défi de la filière alimentaire Dans une nouvelle étude, l'OMS cherche à savo… https://t.co/sfsJI45Klj
VA Press : Corse, la nouvelle collectivité sur le chemin de l’autonomie ou de l’indépendance La liste nationaliste corse « Pè… https://t.co/3dUGc5RTIB
VA Press : Oui à la protection des enfants sur Internet ! Le Chef de l'État a déclaré samedi l'égalité femmes-hommes « grande… https://t.co/BhvVAo7YLt
VA Press : Zoom sur la parentalité étudiante La diffusion des méthodes modernes de contraception et la possibilité d'interromp… https://t.co/MMu6Oi2VMt
VA Press : Pour leur 25ème anniversaire les SMS entament leur déclin Les SMS existent depuis 1992 et ont explosé au seuil de l… https://t.co/tdxAU8yNRL