Carnets du Business


           

Free réfère croitre en France et en Italie plutôt que s’exporter




Vendredi 17 Mai 2019


Le groupe Iliad de Xavier Niel assure que sa stratégie pour les prochaines années est de se développer en France et en Italie plutôt que de s’installer dans de nouveaux pays. Le groupe estime que le potentiel de croissance dans es deux pays lui offre une marge de manœuvre suffisante.



Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
L’an dernier Free a commencé à s’exporter en mettant un pied en Italie. En 2019, le groupe assure qu’il ne va pas multiplier ce type d’expérience mais plutôt miser sur de la croissance en France et en Italie. Alors que la Belgique ou la Suisse étaient notamment mentionnés par les observateurs, il n’en sera rien. Le directeur général du groupe Illiad, Thomas Reynaud, a expliqué que le potentiel de croissance dans les deux pays laisse des perspectives suffisantes. « C’est environ 68 milliards d’euros de chiffre d’affaires adressable et sur cette totalité on en adresse 30 milliards d’euros donc nous avons des opportunités de croissance qui sont importantes, on a le B2B, on est persuadé que l’on peut regagner une dynamique aussi positive sur le grand public. »

La situation française n’est pas fameuse pour le groupe. A écouter ses dirigeants, il faut partir à la reconquête du marché domestique. A la rentrée prochaine, Free va proposer de nouvelles offre très offensives avec pour objectif de gagner des parts de marché en France. « De l’autre côté des Alpes, Xavier Niel estime détenir avec Iliad Italia "un relais de croissance pour les 20 prochaines années". Sans omettre l’opérateur Eir, dans lequel Iliad dispose d’une participation avec une option pour en prendre le contrôle. Au final, « on a un spectre très équilibré, on a un marché mature en France qui va dégager beaucoup de cash, on a notre startup en Italie qui démarre avec un objectif à terme d’atteindre un chiffre d’affaires de 1,5 milliards et cette option irlandaise ». Et ce toujours avec la volonté d’une dette la plus faible possible » rapporte le site Univers Freebox . Seul pas stratégique fort envisagé par Niel pour croitre, une acquisition. Le milliardaire avait en effet expliqué qu’il restait attentif aux opportunités.

Joseph Martin

Dans cet article : France, Free, Illiad, Univers Freebox, Xavier Niel



Recherche

Rejoignez-nous
Twitter
Rss
Facebook










2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter