Carnets du Business


           

Gary Becker, l’économiste des individus




Lundi 5 Mai 2014


Le 3 mai, le prix Nobel d’économie américain Gary Becker s’est éteint à Chicago, où il enseignait. Chercheur iconoclaste, parmi les premiers à mobiliser le concept de capital humain, Gary Becker laisse derrière lui un héritage important pour la microéconomie. Retour sur cette figure de la science économique contemporaine.



Gary Becker, l’économiste des individus
Gary Becker est un personnage complexe au cœur de sa communauté académique. Libéral convaincu, considérant que toute augmentation du salaire minimum se répercute négativement sur les chiffres du chômage, il n’en reste pas moins le père d’une lecture plus sociologique de l’économie. Sous l’influence de Gary Becker en effet, l’économie cesse de n’être qu’une histoire de croissance.
 
C’est dans l’analyse microéconomique que Gary Becker se distingue notamment. Il entreprend ainsi de développer une vision analytique des comportements économiques individuels et d’en démontrer le caractère rationnel. Ses travaux portent ainsi sur le mariage, le divorce, mais aussi la criminalité, expliquant en quoi la décision de s’unir à quelqu’un, encore ou d’outrepasser la loi relevait d’un calcul cout/avantages objectivable.
 
Chantre du paradigme de l’homo oeconomicus, Gary Becker est bien sûr devenu une figure très polémique. Beaucoup de ses pairs ont par la suite réfuté sa vision d’un acteur économique exclusivement motivé par des intérêts matériels. Malgré l’absence de consensus sur sa représentation des comportements humains, il est et demeurera longtemps encore une figure fondamentale d’une science qu’il a, paradoxalement, bel et bien contribué à humaniser.

La Rédaction




Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE



L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Le bien-être des citoyens dépend il de l'intégration interculturelle ? Une étude révèle que les le bien-être et la… https://t.co/wMvIND9ePm
VA Press : Le prix Lucas Dolega remis au photojournaliste Narciso Contreras La Ville de Paris a remis le Prix Lucas Dolega au… https://t.co/5bXqdh8tMg
VA Press : Pub et sexisme : des marques s’engagent à arrêter les clichés Vingt-huit marques s’engagent à lutter contre les cli… https://t.co/rRCH67bDWM
VA Press : Le cinéma d'animation, un joyau charentais Angoulême a tenu la dragée haute aux premiers Emile Awards le 8 décembre… https://t.co/HnLTmhVppd
VA Press : Ibuprofène, des risques pour la fertilité masculine D’après une étude scientifique publiée dans Proceedings of the… https://t.co/8WXNLFJBcj