Carnets du Business


           

Howard Schultz, patron de Starbucks, quitte son poste




Jeudi 1 Décembre 2016


Howard Schultz, directeur de l'entreprise Starbucks depuis environ 35 ans, a décidé de quitter son poste à 63 ans. Kevin Johnson, son numéro deux depuis plus d'un an, va lui succéder.



« Il ne coupe pas complètement les liens avec l'entreprise puisqu'il va rester président du conseil d'administration. En tant que tel, il sera chargé de l'innovation et de réfléchir au développement d'une offre de cafés haut de gamme (Starbucks Reserve Roasteries) destinée à redonner un coup de frais à la marque et à contrer l'érosion de la fréquentation » explique un article en ligne du journal Le Point, d’après une dépêche AFP.


La nouvelle phase d’innovation Starbucks

Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Starbucks prévoit ainsi « d'en ouvrir de 20 à 30 dans les prochaines années pour essayer de séduire les consommateurs. »
Howard Schultz explique : « Je vais me concentrer sur la nouvelle phase d'innovation de Starbucks. Je vais concentrer tout mon temps à cette mission. Je ne quitte pas l'entreprise. Je suis et serai là tous les jours. »
K’article du Point souligne qu’Howard Schultz, « qui a rejoint Starbucks en 1982 en tant que directeur commercial, est considéré comme l'artisan du succès mondial de la chaîne de cafés qu'il avait quittée brièvement en 1986 à la suite de dissensions avec les propriétaires. Il avait ensuite monté sa propre entreprise, Il Giornale, avant de racheter par la suite, en 1987, les parts des propriétaires de Starbucks, créé en 1971 à Seattle, avec le soutien de petits investisseurs locaux. »
 Depuis, « il n'a eu de cesse de développer l'entreprise, qui exploite aujourd'hui plus de 25 000 cafés à travers le monde. Il s'est illustré ces derniers mois par ses prises de position politiques et le soutien apporté aux salariés américains réclamant une augmentation du salaire minimum à 15 dollars de l'heure. »
« Soucieux de faire de Starbucks une entreprise socialement responsable, « il avait par exemple augmenté d'au moins 5 % en juillet le salaire de base de ses employés américains. Ceux-ci s'inquiétaient des dégâts pour l'emploi de l'introduction d'un logiciel permettant de commander et de régler sa boisson avec son smartphone ou sa tablette » assure l’article.
Lire l’intégralité de l’article du Point ici.

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Réduire la teneur en sucre, le nouveau défi de la filière alimentaire Dans une nouvelle étude, l'OMS cherche à savo… https://t.co/sfsJI45Klj
VA Press : Corse, la nouvelle collectivité sur le chemin de l’autonomie ou de l’indépendance La liste nationaliste corse « Pè… https://t.co/3dUGc5RTIB
VA Press : Oui à la protection des enfants sur Internet ! Le Chef de l'État a déclaré samedi l'égalité femmes-hommes « grande… https://t.co/BhvVAo7YLt
VA Press : Zoom sur la parentalité étudiante La diffusion des méthodes modernes de contraception et la possibilité d'interromp… https://t.co/MMu6Oi2VMt
VA Press : Pour leur 25ème anniversaire les SMS entament leur déclin Les SMS existent depuis 1992 et ont explosé au seuil de l… https://t.co/tdxAU8yNRL