Carnets du Business


           

Ikea se réinvente pour séduire les Indiens




Mardi 28 Août 2018


Après avoir obtenu l’autorisation des autorités en 2013, Ikea vient d’ouvrir son premier magasin en Inde. Le lancement officiel de ses activités est la conclusion d’un long travail de préparation et d’évaluation de ce marché très prometteur mais avec des spécificités culturelles à prendre en compte.



Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Début aout le premier magasin Ikea a ouvert ses portes en Inde. 40 000 m2 à proximité de la quatrième ville du pays, Hyderabad. C’est l’aboutissement d’années de travail pour le groupe qui a identifié l’intérêt stratégique du marché du pays, évalué à 30 milliards d’euros. « Pendant près de cinq ans, des designers ont visité plus de 1 000 foyers pour comprendre comme les Indiens dormaient, mangeaient, faisaient la sieste ou cuisinaient. Ils ont découvert que les habitants passaient beaucoup de temps dans leur chambre, et que les réfrigérateurs étaient parfois vendus avec un cadenas pour que les domestiques ne se servent pas » raconte un article du journal Le Monde.

Pendant les années de préparation à ce lancement, un travail préalable de compréhension et d’adaptation à la culture locale pour être certain de réussir son atterrissage et s’imposer comme un acteur clé. « Les entreprises étrangères qui veulent réussir en Inde doivent s’adapter. McDonald’s y vend des burgers végétariens, et Renault a augmenté le volume sonore de ses klaxons. Après des années de recherche, Ikea a conçu des canapés en faux cuir (pour ne pas offenser ceux qui, parmi les hindous, vénèrent la vache sacrée), des paillassons décorés de fleurs de lotus ou encore, puisqu’il n’y a pas de viande à couper dans de nombreux foyers, des sets de couverts sans couteau. Un matelas a aussi été fabriqué avec des fibres de noix de coco afin qu’il soit plus dur, comme ceux utilisés dans le pays » explique le quotidien. Un exemple de stratégie de développement à l’international que les grands groupes feraient bien d’imiter. La réussite planétaire ne garantie jamais un succès local, d’autant plus dans le secteur de l’ameublement qui touche au plus intime. La mondialisation économique n’annule pas la spécificité locale et Ikéa semble l’avoir parfaitement compris.
 

Joseph Martin

Dans cet article : Ikea, Inde, Le Monde



Recherche

Rejoignez-nous
Twitter
Rss
Facebook

L'actualité de la RSE









2ème édition, revue et augmentée