Carnets du Business


           

Iliad pourrait vendre ses tours mobiles pour rebondir




Lundi 18 Mars 2019


L’opérateur télécoms de Xavier Niel a passé une mauvaise année 2018. Les comptes dans le rouge pourraient même obliger le groupe à vendre ses infrastructures tout en revoyant à la baisse ses objectifs.



Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Les temps sont durs pour Xavier Niel. Le milliardaire qui avait dynamité le paysage concurrentiel du mobile enchaine les mauvais résultats. A tel point que son groupe Iliad semble engager un redéploiement stratégique d’ampleur, à en croire les informations de Reuters. L’agence de presse anglo-saxonne relaye un communiqué de l’opérateur qui laisse présager la vente de tours mobiles pour renflouer les caisses. « le groupe a entamé un processus de revue de ses actifs mobiles et étudie actuellement la possibilité de mettre en œuvre un partenariat industriel avec un fonds d'investissement concernant l'infrastructure passive de son réseau mobile, portant sur environ 5 700 sites mobiles » explique le communiqué de l’entreprise.

L’annonce n’a pas surpris les observateurs aguerris du secteur. Ces derniers mois les résultats d’Iliad n’ont pas été très encourageants. « L'opérateur télécoms, fondé et contrôlé par Xavier Niel, table désormais sur un solde Ebitda - Investissements en France de plus de 800 millions d'euros en 2020 alors qu'il visait à l'origine plus d'un milliard d'euros, une prévision ensuite revue à la baisse à environ un milliard d'euros. La maison mère de Free fait les frais d'une concurrence toujours féroce sur le marché français des télécoms avec à la clef un recul du nombre de ses abonnés mobiles et fixe dans l'Hexagone. Son chiffre d'affaires a progressé au global de 0,6% à 4,9 milliards d'euros en 2018, à la faveur de la contribution de ses nouvelles activités en Italie mais ses revenus ont baissé de 1,9% en France à 4,77 milliards. Son Ebitda a par ailleurs reculé de 1,2% à 1,76 milliard tandis que le résultat net a baissé de 18,5% à 330 millions d'euros » nous apprend le site spécialisé Boursorama. Celui qui a été la cause de bien des déboires dans la concurrence peine à rester en avance alors que les autres opérateurs ont largement rattraper leur retard du point de vue des offres commerciales low cost.

Joseph Martin

Dans cet article : Boursorama, Free, Niel, Reuters, tours mobiles



Recherche

Rejoignez-nous
Twitter
Rss
Facebook










2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter