Carnets du Business


           

Immobilier, des taux d’emprunt record encouragent à acheter




Jeudi 6 Octobre 2016


En septembre les taux d’emprunt ont continué à baisser pour atteindre des niveaux record. Résultat des volumes de transactions inégalés depuis le début des années 2000 ont été enregistrés par des renégociations mais aussi des contrats de primo-accédants.



ILD
ILD
L’argent n’avait pas été si peu cher depuis un bon moment. En septembre, les Français qui se sont endettés ont en moyenne bénéficié d’un taux à 1,41% contre 1,48% en août. Pour ceux qui ont emprunté sur 15 ans, le taux moyen a été de 1,26% et de 1,48% sur 20 ans, soit des taux quatre fois plus faibles que ceux proposés au début des années 2000.

Du côté des explications, l’Observatoire Crédit Logement explique que la période de la rentrée est propice à cette tendance et que le contexte est particulièrement favorable cette année.  « Les établissements bancaires rafraîchissent leurs offres commerciales, pour bénéficier de l’embellie saisonnière de la demande, avant qu’elle n’entre en sommeil à l’approche de l’hiver », explique l’organisme cité par Le Figaro.

« Depuis octobre 2015, les taux des crédits immobiliers accordés pour acheter un bien ancien ont reculé de 0,86% (1,38 % en moyenne en septembre), de 0,83% pour un bien neuf (1,44 % en moyenne septembre) et de 0,7% pour les travaux (pour 1,45 % en septembre). En ce mois d’octobre quelques établissements continuent à baisser leurs taux » rapporte le quotidien.
 

Des niveaux record depuis 2003

En août, le volume des crédits a atteint 23 milliards d’euros après les 21,2 milliards d’euros du mois de juillet. D’après les chiffres de la Banque de France, que rapporte l’article, « il s’agit du plus gros volume mensuel depuis au moins 2003 - les statistiques ne remontant pas au-delà. Les renégociations de crédits ont représenté la moitié de ces nouveaux prêts, les particuliers faisant jouer la concurrence entre banques pour obtenir un meilleur taux, et réduisant ainsi leur montant de remboursement ou la durée de leur crédit. »
Le secteur immobilier est donc dans une situation très positive – comme nous l’avions rapporté ici. Un contexte suffisamment favorable pour, outre encourager la renégociation des emprunts déjà contractés, des primo-accédants se décident à franchir le pas. Reste à analyser les effets sur le long terme sur l’économie de cette bonne passe.

Sébastien Arnaud

Dans cet article : emprunt, Figaro, France, immobilier, marché, record, taux




Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche





L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Cancer : la ministre de la Santé promet de mieux rembourser les perruques Alors que c’est une promesse qui n’est pa… https://t.co/nq91jQqhJJ
VA Press : Sommes-nous manipulés par Greenpeace ? https://t.co/sb3EzWqiGS via @wordpressdotcom
VA Press : La rémunération par les pourboires remise en question aux Etats-Unis Les discussions autour du service non compris… https://t.co/byKB26Edj1
VA Press : Les Etats-Unis quittent le Conseil des droits de l’homme de l’ONU L’ambassadrice américaine aux Nations Unies, Nikk… https://t.co/e9ysWRnaQc
VA Press : Les diagnostics de maladie de Lyme augmentent et c'est une bonne nouvelle Les médecins généralistes ont détecté plu… https://t.co/sxlVQles06