Carnets du Business


           

Immobilier : pour acheter 75m2 il faut gagner plus de 11 000 euros par mois




Vendredi 13 Septembre 2019


Une étude des Notaires de Paris montre que pour acheter à Paris il faut avoir des revenus bien au-dessus de la moyenne. Ainsi pour acheter un appartement de seulement 75m2 il faut gagner plus de 11 000 euros nets, pour un 50 m2 plus de 7 300 euros nets.



Les riches vivent dans des petits appartements à Paris. D’après une étude des Notaires de Paris, pour acheter seulement par emprunt un appartement à Paris, il faut avoir des revenus bien au-dessus de la moyenne. Plus de 11 000 euros nets par mois pour un 75 m2 dans Paris sont ainsi nécessaires. Un niveau de revenus qui a explosé en 10 ans.  « En 2018, 86% des acheteurs appartenaient aux catégories socioprofessionnelles les plus favorisées contre 69% en 1998, selon les notaires du Grand Paris. Les ouvriers et les employés ne pèsent, de leur côté, plus que 5% des transactions immobilières (contre 15% en 1998) » explique Le Figaro  immobilier qui relaye les résultats de l’enquête. 

 

« La preuve en chiffres : pour se loger dans un appartement de 50 m² à Paris, financé à 100% via un emprunt sur 20 ans (avec 10% d’apport), vous devez gagner plus de 7300 euros nets par mois, selon une étude du courtier en crédits immobiliers Vousfinancer. Ce qui équivaut quasiment à deux salaires de cadres (un cadre gagne en moyenne 4060 euros nets par mois selon des chiffres de 2016 publiés en avril dernier par l’Insee). En 2009, des revenus de plus de 5600 euros par mois étaient suffisants pour s’offrir un 50 m² à Paris. Soit une envolée de près de 31% en dix ans ! En effet, la baisse des taux d’emprunt, qui ont pourtant été divisés par trois depuis 2009, n’a pas compensé la flambée des prix de l’immobilier dans la capitale : plus de 70% en dix ans ! » lit-on plus loin. Une tendance qui confirme la tendance lourde parisienne, où les primo-accédants chutent. Ils sont 28% acheteurs en 2019 contre 40% en 2018.


Joseph Martin




Recherche

Rejoignez-nous
Twitter
Rss
Facebook










2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter