Carnets du Business


           

Industries, Bpifrance va accorder 1,2 milliard d’euros de prêts Usine du futur




Vendredi 27 Juin 2014


Dans le cadre du Programme d’investissement d’avenir (PIA), 1,2 milliard d’euros de prêts de la Bpifrance va être proposé aux entreprises industrielles françaises. pour qu’elles modernisent leurs équipements et gagnent en compétitivité. Des prêts bonifiés seront alloués aux projets qui s’engagent dans une démarche de transition écologique ou numérique.



DR
DR
La Bpifrance sera la bras armé de la réindustrialisation que le gouvernement veut initier. Par communiqué, la Caisse des dépôts et des Consignations annonce que la banque publique d'investissement disposera de 1,2 milliard d’euros de prêts Usine du futur.
 
Dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA) les entreprises pourront emprunter pour investir et se moderniser dans différents domaines stratégiques. « L'Usine du futur fait partie des 34 plans de la reconquête industrielle initiés par Arnaud Montebourg, ministre de l'économie, du redressement productif et du numérique » précise la Caisse des dépôts.

Investir pour gagner en compétitivité

« Ces prêts permettent un financement patient de 7 ans, avec un différé d'amortissement en capital de 24 mois maximum. Ils sont accordés sans garantie de l'entreprise ou de l'entrepreneur. Ils financent des investissements matériels à faible valeur de gage ou des investissements immatériels, pour un montant de 100 000 euros à 3 Meuros, voire 5 Meuros, selon les prêts, en contrepartie d'un financement privé ou d'un apport en fonds propres ou quasi-fonds propres d'un montant au moins équivalent » continue le communiqué. Ces prêts sont cumulables mais un plafond de 15 millions d’euros par entreprise a été fixé.
 
Bpifrance réparti ainsi les sommes disponibles : 340 millions de prêts bonifiés pour les entreprises qui investissent dans la transition écologique, 300 millions bonifiés de prêts robotiques, 270 millions non bonifiés pour l’industrialisation et 300 millions bonifiés en prêts numériques.
 
Enfin, « des subventions et avances remboursables pourront également être accordées à des projets choisis en fonction de leur potentiel de croissance, pour les filières de la transition énergétique, sur le marché national et international, et du positionnement actuel de l'industrie concernée. » Pour ce dernier volet, 305 millions d’euros de subventions et avances remboursables sont prévus.

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Oui, rappelons-le, le Paracétamol peut être dangereux pour la santé Le triste fait-divers de Naomi Musenga qui est… https://t.co/ipufb8Mrlq
VA Press : Construire sa maison : bois et écologie font-ils bon ménage ? Souvent présenté par ses promoteurs comme un matériau… https://t.co/I4qIoo1swL
VA Press : 522 noyades recensées en France depuis le 1er juin Santé publique France publie son premier rapport de l’année sur… https://t.co/YH70CzNkCK
VA Press : Sommet de l’OTAN, la tornade Trump est attendue avec crainte Le sommet de l’OTAN qui débute aujourd’hui à Bruxelles… https://t.co/euq8dzvkan
VA Press : Les perspectives de carrières dans la RSE et le DD vues par un chasseur de tête https://t.co/WhAGzhPW6H