Carnets du Business


           

Industries, Bpifrance va accorder 1,2 milliard d’euros de prêts Usine du futur




Vendredi 27 Juin 2014


Dans le cadre du Programme d’investissement d’avenir (PIA), 1,2 milliard d’euros de prêts de la Bpifrance va être proposé aux entreprises industrielles françaises. pour qu’elles modernisent leurs équipements et gagnent en compétitivité. Des prêts bonifiés seront alloués aux projets qui s’engagent dans une démarche de transition écologique ou numérique.



DR
DR
La Bpifrance sera la bras armé de la réindustrialisation que le gouvernement veut initier. Par communiqué, la Caisse des dépôts et des Consignations annonce que la banque publique d'investissement disposera de 1,2 milliard d’euros de prêts Usine du futur.
 
Dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA) les entreprises pourront emprunter pour investir et se moderniser dans différents domaines stratégiques. « L'Usine du futur fait partie des 34 plans de la reconquête industrielle initiés par Arnaud Montebourg, ministre de l'économie, du redressement productif et du numérique » précise la Caisse des dépôts.

Investir pour gagner en compétitivité

« Ces prêts permettent un financement patient de 7 ans, avec un différé d'amortissement en capital de 24 mois maximum. Ils sont accordés sans garantie de l'entreprise ou de l'entrepreneur. Ils financent des investissements matériels à faible valeur de gage ou des investissements immatériels, pour un montant de 100 000 euros à 3 Meuros, voire 5 Meuros, selon les prêts, en contrepartie d'un financement privé ou d'un apport en fonds propres ou quasi-fonds propres d'un montant au moins équivalent » continue le communiqué. Ces prêts sont cumulables mais un plafond de 15 millions d’euros par entreprise a été fixé.
 
Bpifrance réparti ainsi les sommes disponibles : 340 millions de prêts bonifiés pour les entreprises qui investissent dans la transition écologique, 300 millions bonifiés de prêts robotiques, 270 millions non bonifiés pour l’industrialisation et 300 millions bonifiés en prêts numériques.
 
Enfin, « des subventions et avances remboursables pourront également être accordées à des projets choisis en fonction de leur potentiel de croissance, pour les filières de la transition énergétique, sur le marché national et international, et du positionnement actuel de l'industrie concernée. » Pour ce dernier volet, 305 millions d’euros de subventions et avances remboursables sont prévus.

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Corse, la nouvelle collectivité sur le chemin de l’autonomie ou de l’indépendance La liste nationaliste corse « Pè… https://t.co/3dUGc5RTIB
VA Press : Oui à la protection des enfants sur Internet ! Le Chef de l'État a déclaré samedi l'égalité femmes-hommes « grande… https://t.co/BhvVAo7YLt
VA Press : Zoom sur la parentalité étudiante La diffusion des méthodes modernes de contraception et la possibilité d'interromp… https://t.co/MMu6Oi2VMt
VA Press : Pour leur 25ème anniversaire les SMS entament leur déclin Les SMS existent depuis 1992 et ont explosé au seuil de l… https://t.co/tdxAU8yNRL
VA Press : Suicide devant les caméras en pleine audience, mystère sur l’origine du poison Le Tribunal pénal international pour… https://t.co/TnFo5KKyUa