Carnets du Business


           

L'AMF rappelle à l'ordre la Société Générale




Vendredi 27 Novembre 2015


La Société Générale a eu une amende importante de 2 millions d’euros de la part de l’Autorité des marchés financiers (AMF) ; pour cause : le non-respect de ses obligations de déclarations de transactions entre début 2008 et juin 2010.



Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
L’Autorité des marchés financiers (AMF) a requis une lourde amende à l’encontre de la Société Générale pour le non-respect de ses obligations de déclarations de transactions entre début 2008 et juin 2010.

Un article en ligne du journal Le Point, d’après une dépêche AFP, souligne l’importance d’un tel geste sur les marchés financiers.
 

Le « non respect de ses obligations »

L’article explique que « l'Autorité des marchés financiers (AMF) a requis vendredi une amende de 2 millions d'euros à l'encontre de la banque Société générale, notamment pour ne pas avoir respecté son obligation de déclaration au régulateur de transactions boursières entre 2008 et 2010 », ajoutant que « cette amende a été demandée par le Collège de l'AMF, en charge des poursuites, lors d'une séance publique de la Commission des sanctions de l'autorité, qui est la seule habilitée à sévir. »

En effet, Le Point précise que « le gendarme boursier reproche à la banque le non-respect de ses obligations de déclarations de transactions entre début 2008 et juin 2010, ainsi que l'absence de mise en oeuvre d'un dispositif de conformité efficace. » Ainsi, « au total, 61 millions de transactions n'ont pas été déclarées et 27 millions l'ont été de manière erronée, selon l'AMF. La nature exacte de ces transactions n'a pas été précisée lors de l'audience. »

L’article souligne que « la représentante du collège a estimé que Société générale a failli dans des proportions ‘considérables’ et sur une période prolongée. Elle a insisté sur la ‘gravité intrinsèque’ des faits puisqu'un défaut de déclaration fait obstacle au rôle de surveillance des marchés du régulateur, qui doit avoir accès à l'ensemble des transactions boursières afin de détecter d'éventuels abus. »

En outre, « le montant élevé de la sanction est lié aussi au fait que Société générale s'était mise d'accord avec le régulateur britannique des marchés pour payer une amende de 1,9 million d'euros en 2010, suite à des manquements similaires. »

Lire l'intégralité de l'article du Point ici

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE



L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Réduire la teneur en sucre, le nouveau défi de la filière alimentaire Dans une nouvelle étude, l'OMS cherche à savo… https://t.co/sfsJI45Klj
VA Press : Corse, la nouvelle collectivité sur le chemin de l’autonomie ou de l’indépendance La liste nationaliste corse « Pè… https://t.co/3dUGc5RTIB
VA Press : Oui à la protection des enfants sur Internet ! Le Chef de l'État a déclaré samedi l'égalité femmes-hommes « grande… https://t.co/BhvVAo7YLt
VA Press : Zoom sur la parentalité étudiante La diffusion des méthodes modernes de contraception et la possibilité d'interromp… https://t.co/MMu6Oi2VMt
VA Press : Pour leur 25ème anniversaire les SMS entament leur déclin Les SMS existent depuis 1992 et ont explosé au seuil de l… https://t.co/tdxAU8yNRL