Carnets du Business


           

L’Airbus A350 enfin prêt au décollage




Vendredi 15 Août 2014


Après plus d’un an d’essais, l’Airbus 350 est enfin prêt à être utiliser par les compagnies. Mercredi 13 aout, l’appareil a clôturé avec succès une série de vols d’essai autour du monde. Cette dernière étape annonce l’ouverture la prochaine certification européenne du tout dernier modèle de la compagnie européenne.



Creative Commons
Creative Commons
« La longue campagne de certification de l’A350 touche à sa fin. Après 14 mois d’essais et plus de 2.500 heures de vols, le dernier-né d’Airbus a achevé mercredi soir son « route-proving » : un tour du monde de 20 jours destiné à tester l’appareil en conditions d’exploitation, qui constituait l’avant-dernière étape pour l’obtention de la certification européenne » annonce Les Echos. Ainsi, le parcours du combattant qui attend les nouveaux modèles d’avions européens. Après avoir parcouru plus de 150 000 kilomètres aux quatre coins du globe, l’appareil a effectué « le dernier gros morceau sur la route de la certification » affirme le quotidien économique.

Certification dans un mois

D’après les analyses des spécialistes de l’aéronautique, l’Agence européenne de sécurité aérienne devrait accorder la certification au mois de septembre. Cette certification permettrait ensuite à la société européenne de commencer les livraisons notamment à Qatar Airways dès novembre. Les premiers modèles en fonctionnement normal devraient ainsi décoller en septembre ou janvier.
 
Comme l’explique Les Echos, la certification représente un enjeu de taille pour la compagnie dans sa bataille contre son concurrent. Selon le type de certification que l’appareil obteiendra, il pourra être de taille à lutter contre le Boeing 787. En effet, « la certification Etops fixe la distance à laquelle un appareil biréacteur est autorisé à s’éloigner d’un aéroport de secours. La qualification de base est l’Etops 180, qui fixe à 180 minutes la distance maximale avec un aéroport. Mais l’A350 aspire naturellement à la qualification maximale de 330 minutes (5h30) déjà accordée à son concurrent le Boeing 787, voire l’Etops 350. »
Par ailleurs, Airbus va être vigilant à la position que prendre la Agence de sécurité aérienne américaine, la FAA. Cette dernière pourrait décider de ne pas accorder la certification en même temps que son homologue. « Ce fut le cas par le passé pour l’A380 et le 787. Mais la FAA pourrait prendre prétexte des problèmes survenus sur le 787 pour s’accorder un délai supplémentaire » conclue le quotidien.

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE



L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : C’est parti pour les radars roulant privées Lundi 23 avril, les cinq premières voitures-radars gérées par une socié… https://t.co/gb1NhIdQSD
VA Press : Arabie Saoudite : le sport comme levier d’émancipation pour les femmes Alors qu’elles sont sur le point d’obtenir l… https://t.co/TKJ7UMkymY
VA Press : Les journalistes de l’affaire Weinstein récompensés par le Pulitzer Les journalistes du New York Times et New Yorke… https://t.co/3YJx38HuB0
VA Press : Nathalie Baye au secours des grands singes menacés Plusieurs personnalités dont Nathalie Baye ont décidé d’utiliser… https://t.co/rXrPeKijs9
VA Press : Se coucher tard, c’est avoir plus de chance de mourir D’après une étude britannique effectuée en analysant un demi-… https://t.co/EzyUBr4to0