< head > < /head >
Carnets du Business


           

L’Airbus A350 enfin prêt au décollage




Vendredi 15 Août 2014


Après plus d’un an d’essais, l’Airbus 350 est enfin prêt à être utiliser par les compagnies. Mercredi 13 aout, l’appareil a clôturé avec succès une série de vols d’essai autour du monde. Cette dernière étape annonce l’ouverture la prochaine certification européenne du tout dernier modèle de la compagnie européenne.



Creative Commons
Creative Commons
« La longue campagne de certification de l’A350 touche à sa fin. Après 14 mois d’essais et plus de 2.500 heures de vols, le dernier-né d’Airbus a achevé mercredi soir son « route-proving » : un tour du monde de 20 jours destiné à tester l’appareil en conditions d’exploitation, qui constituait l’avant-dernière étape pour l’obtention de la certification européenne » annonce Les Echos. Ainsi, le parcours du combattant qui attend les nouveaux modèles d’avions européens. Après avoir parcouru plus de 150 000 kilomètres aux quatre coins du globe, l’appareil a effectué « le dernier gros morceau sur la route de la certification » affirme le quotidien économique.

Certification dans un mois

D’après les analyses des spécialistes de l’aéronautique, l’Agence européenne de sécurité aérienne devrait accorder la certification au mois de septembre. Cette certification permettrait ensuite à la société européenne de commencer les livraisons notamment à Qatar Airways dès novembre. Les premiers modèles en fonctionnement normal devraient ainsi décoller en septembre ou janvier.
 
Comme l’explique Les Echos, la certification représente un enjeu de taille pour la compagnie dans sa bataille contre son concurrent. Selon le type de certification que l’appareil obteiendra, il pourra être de taille à lutter contre le Boeing 787. En effet, « la certification Etops fixe la distance à laquelle un appareil biréacteur est autorisé à s’éloigner d’un aéroport de secours. La qualification de base est l’Etops 180, qui fixe à 180 minutes la distance maximale avec un aéroport. Mais l’A350 aspire naturellement à la qualification maximale de 330 minutes (5h30) déjà accordée à son concurrent le Boeing 787, voire l’Etops 350. »
Par ailleurs, Airbus va être vigilant à la position que prendre la Agence de sécurité aérienne américaine, la FAA. Cette dernière pourrait décider de ne pas accorder la certification en même temps que son homologue. « Ce fut le cas par le passé pour l’A380 et le 787. Mais la FAA pourrait prendre prétexte des problèmes survenus sur le 787 pour s’accorder un délai supplémentaire » conclue le quotidien.

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Retraite décente, un combat majeur pour les femmes En France deux femmes sur trois s’inquiètent de ne pas avoir les… https://t.co/Jw1Ls3r26I
VA Press : Géant du théâtre et voix inoubliable : Jean Piat est mort Mardi 18 septembre Jean Piat est mort à l’âge de 93 ans.… https://t.co/dUccvYmb3C
VA Press : Patrimoine marseillais : la fausse victoire de la ministre de la Culture Par communiqué, la ministre de la Culture… https://t.co/VR3avs967C
VA Press : Non les billets pour Al Pacino ne sont pas trop chers La presse s’est empressée d’aller chercher sur Twitter des me… https://t.co/KhOCz0wssv
VA Press : La drôle de boutique qui ouvre à l’Elysée Des goodies kitch en produits dérivés de l’Elysée ont été révélés à l’occ… https://t.co/vUB253ZggF