Carnets du Business


           

L’assureur-conseil, pivot de la gestion de sinistres




Mercredi 23 Mai 2012


L’assureur-conseil est un partenaire incontournable pour les entreprises. Sollicités pour leur expertise en gestion de risque, les courtiers en assurance se voient aujourd’hui fréquemment associés à la gestion de sinistres de tous types.



L’assureur-conseil, pivot de la gestion de sinistres
Les courtiers en assurance sont des conseillers précieux pour les entreprises. Ils leur permettent en effet d’évaluer le risque et d’opter pour des prestations idoines afin de s’en prémunir. Dans un environnement économique toujours plus mouvant toutefois, les relations entre les entreprises et leurs assureurs-conseils tendent à évoluer. Ces derniers sont en effet de plus en plus sollicités en dehors du contexte routinier des entreprises et amenés à troquer à l’occasion leur casquette de conseiller pour celle du gestionnaire de sinistre.
 
La gestion d’un sinistre par un courtier d’assurance se traduit par un accompagnement de l’entreprise dans ses démarches de résolution du problème rencontré. Cet accompagnement met à profit les ressources en réseaux et l’expertise de l’assureur-conseil qui est alors capable d’aiguiller l’entreprise dans ses choix de solutions, de recours, d’experts destinés à traiter le problème rencontré.
 
La délégation de la fonction de gestion des sinistres aux assureurs-conseils par les entreprises est encouragée par la place stratégique du courtier au sein d’un réseau de parties prenantes. Le courtier peut en effet facilement en contact direct avec les entreprises tierces, les compagnies d'assurance, les banques ou encore les pouvoirs publics et ainsi mobiliser rapidement ses relations afin de résoudre rapidement un sinistre. Ayant conscience de la capacité d’action rapide des courtiers, il n’est pas rare aujourd’hui pour une entreprise de leur confier la gestion des sinistres les plus fréquents.
 
Cette externalisation de la gestion des sinistres est aussi le fait d’une internationalisation croissante des entreprises. Les firmes implantées sur plusieurs territoires et continents accusent bien souvent un manque structurel de souplesse pour réagir rapidement face à un sinistre. Dans ce cadre, le partenariat avec un assureur-conseil, dont les plus grands disposent d’enseignes et d’équipes partout dans le monde, permet ainsi aux entreprises d’avoir accès à ces compétences de gestions de sinistres de façon quasi immédiate, et où que se pose le problème.
 
Dans le cas de sinistres plus importants toutefois, la collaboration étroite entre l’entreprise et son assureur-conseil demeure de mise. Plus que la délégation, c’est alors l’implication accrue du courtier auprès de l’assuré qui est le plus souvent privilégié. Il ne s’agit pas pour autant d’une pratique si anodine. Il y a encore quelques années en effet, de nombreux cabinets cultivaient la non-implication dans la gestion des sinistres rencontrée par leurs entreprises assurées. Il est ainsi assez récent que les compagnies d’assurance offrent un accompagnement aux entreprises sous la forme d’un service de gestion de sinistre.
 
Pour les courtiers eux-mêmes, cette évolution de leur profession constitue une source de différenciation dont ils ne s’excluent que rarement. La proximité du travail de l’assureur et celle du gestionnaire en cas de sinistre facilite indéniablement le développement d’une nouvelle expertise ; un plus que les cabinets peuvent ensuite proposer à leur client. L’expérience de l’assureur dans la gestion d’un type de sinistre joue également en faveur de la constitution d’un profil de compétence apprécié par les entreprises au regard de leur besoin.
 
 
Souplesse, réactivité et compétence font du courtier en assurance un profil sollicité par les entreprises dans le cadre de leur gestion de sinistres. Autrefois plutôt cantonnée à un travail de risk-management, l’activité des courtiers s’est aujourd’hui diversifiée et la gestion des sinistres des entreprises est ainsi devenue une véritable source de différenciation pour des assureurs développant des expertises propres. Le courtier est donc devenu un interlocuteur de référence en cas de sinistre, notamment pour les entreprises internationales. Il vient ainsi s’ajouter au rang des soutiens de l’entreprise, aux côtés des juristes et des experts dont les fonctions ont par ailleurs illustré leur caractère indispensable à l’occasion de sinistres de grande ampleur et d’origine plus systémiques notamment.

La rédaction





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE



L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Réduire la teneur en sucre, le nouveau défi de la filière alimentaire Dans une nouvelle étude, l'OMS cherche à savo… https://t.co/sfsJI45Klj
VA Press : Corse, la nouvelle collectivité sur le chemin de l’autonomie ou de l’indépendance La liste nationaliste corse « Pè… https://t.co/3dUGc5RTIB
VA Press : Oui à la protection des enfants sur Internet ! Le Chef de l'État a déclaré samedi l'égalité femmes-hommes « grande… https://t.co/BhvVAo7YLt
VA Press : Zoom sur la parentalité étudiante La diffusion des méthodes modernes de contraception et la possibilité d'interromp… https://t.co/MMu6Oi2VMt
VA Press : Pour leur 25ème anniversaire les SMS entament leur déclin Les SMS existent depuis 1992 et ont explosé au seuil de l… https://t.co/tdxAU8yNRL