Carnets du Business


           

La compétitivité française cesse de reculer




Jeudi 4 Septembre 2014


Le Forum économique mondial publie son classement annuel de la compétitivité des pays. La France, qui se place à la 23ème place, aurait enfin cessé de chuter dans le classement.



DR
DR
La France aurait elle enfin touché le fond après quatre ans de dégringolade en termes de compétitivité économique ? C’est ce que semble indiquer la dernière étude du Forum économique mondial publié jeudi 4 septembre.
 
Sur les 144 pays pris en compte, la France est le 23ème pays le plus compétitif. Résultat que l’on pourrait juger décevant si l’étude n’indiquait pas que le pays semble avoir stoppé sa chute. Très suivi par les commentateurs, spécialistes et médias, cette étude annuelle se base sur douze secteurs pour établir le niveau de compétitivité de chaque pays étudié. Les premières places sont occupées, dans l’ordre, par la Suisse, Singapour, les Etats-Unis, la Finlande et l’Allemagne. Notre voisin d’outre-Rhin a par ailleurs perdu une place par rapport au dernier classement alors que les Etats-Unis ont bondi de trois rangs.

Infrastructures et éducation comme points forts

La France reste dans le top 10 dans le domaine des infrastructures (huitième place). Le système éducatif, l’innovation et le professionnalisme sont aussi parmi les points forts de l’Hexagone. Les annonces de réformes et notamment dans le domaine de la compétitivité et de la libre concurrence, ont aussi joué en la faveur du pays. « Traditionnellement un point noir, la situation du marché du travail s'est sensiblement améliorée au cours de l'année passée grâce à une flexibilité accrue » commente le rapport. « Sur le critère de l'efficacité du marché du travail, la France a ainsi regagné 10 places en un an et continue d'afficher un environnement relativement favorable à l'innovation (19ème rang) même si sur ce dernier point, elle reste à la traîne par rapport à l'Allemagne, au Royaume-Uni et aux pays scandinaves » commente le site Boursier.com.

Impôts trop lourds

Parmi les points noirs relevés par le Forum, la dette publique et les impôts sont en première ligne. L’abaissement des notations de la dette est en partie responsable de la mauvaise posture de la France. Mais d’autres points expliquent le rang qu’occupe le pays : « La France arrive par exemple 125ème pour l'effet de la fiscalité sur les incitations à travailler, 134ème pour  les pratiques d'embauche et de licenciement, et 132ème pour le niveau global d'imposition sur les profits. » relève le site spécialisé.
 

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE



L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : L’ancien VP Facebook qui interdit le réseau social à ses enfants Chamath Palihapitiya, ancien Vice-président chargé… https://t.co/iG2N2npbc7
VA Press : Salmonelle chez de jeunes enfants : extension des mesures de retraits des laits infantiles concernés Le 2 décembre… https://t.co/TCkXfJOAJG
VA Press : Réduire la teneur en sucre, le nouveau défi de la filière alimentaire Dans une nouvelle étude, l'OMS cherche à savo… https://t.co/sfsJI45Klj
VA Press : Corse, la nouvelle collectivité sur le chemin de l’autonomie ou de l’indépendance La liste nationaliste corse « Pè… https://t.co/3dUGc5RTIB
VA Press : Oui à la protection des enfants sur Internet ! Le Chef de l'État a déclaré samedi l'égalité femmes-hommes « grande… https://t.co/BhvVAo7YLt