< head > < /head >
Carnets du Business


           

La démission d'Emmanuel Macron secoue l'Elysée




Mardi 30 Août 2016


L'Élysée a annoncé la démission d'Emmanuel Macron et son remplacement par Michel Sapin, nouveau ministre de l’Economie et des Finances.



Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
« L'Élysée a confirmé la démission du ministre de l'Économie Emmanuel Macron pour se consacrer entièrement à son mouvement politique. Emmanuel Macron a vu le président à 15 heures pour lui remettre en mains propres sa lettre de démission », explique un article du journal Le Point, d’après les informations  d’une porte-parole d'En marche !.

Celle- ci ajoute : « Il va reprendre sa liberté pour continuer à construire une nouvelle offre politique. »

Son successeur est Michel Sapin, ancien ministre des Finances. Michel Sapin va cumuler les deux postes et devient ministre de l'Économie et des Finances, annonce l'Élysée.
 

« Un coup de bambou »

Selon le député Richard Ferrand, « membre du premier cercle d'Emmanuel Macron, cette sortie du gouvernement ne signifie pas nécessairement l'entrée en lice de l'ancien banquier pour 2017. »

L’article du Point précise que « celle-ci n'interviendra que  si sa démarche convainc, séduit, se traduit dans les sondages, si des intellectuels, des syndicalistes, des élus y adhèrent ».

Il ajoute qu’un « autre proche, le sénateur socialiste Gérard Collomb, a expliqué devant des journalistes la démarche de son protégé : ‘La voie suivie aujourd'hui qui consiste à dire on va attendre décembre pour savoir si Hollande y va, c'est intenable, car si personne n'est prêt, ce sera la débandade’. »

Quant au Premier ministre Manuel Valls, il « semble déjà prêt à revendiquer l'investiture, comme il l'a subtilement laissé apparaître lors d'un meeting de la majorité à Colomiers (Haute-Garonne) lundi soir. »

Parmi les ministres les plus appréciés de l'opinion, « Emmanuel Macron, 38 ans, multipliait depuis plusieurs mois les provocations, entre le lancement de son mouvement En marche ! et ses déclarations tapageuses. Il y a quelques semaines encore, il avait expliqué, aux côtés de Philippe de Villiers lors d'une visite au Puy du Fou, que ‘l'honnêteté [l']oblige[ait] à dire’ qu'il n'était ‘pas socialiste’. »

Lire l’intégralité de l’article ici.
 

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Coca-Cola confirme sa boulimie avec le rachat de Tropico Le groupe Coca-Cola a beau avoir dégringolé au classement… https://t.co/gy6PwLptX9
VA Press : Retraite décente, un combat majeur pour les femmes En France deux femmes sur trois s’inquiètent de ne pas avoir les… https://t.co/Jw1Ls3r26I
VA Press : Géant du théâtre et voix inoubliable : Jean Piat est mort Mardi 18 septembre Jean Piat est mort à l’âge de 93 ans.… https://t.co/dUccvYmb3C
VA Press : Patrimoine marseillais : la fausse victoire de la ministre de la Culture Par communiqué, la ministre de la Culture… https://t.co/VR3avs967C
VA Press : Non les billets pour Al Pacino ne sont pas trop chers La presse s’est empressée d’aller chercher sur Twitter des me… https://t.co/KhOCz0wssv