Carnets du Business


           

La guerre est déclarée entre Hachette et Amazon




Mercredi 28 Mai 2014


Depuis le milieu des années 2000, les professionnels du livre ont identifié un ennemi commun en Amazon. Le géant américain s’est imposé comme la plateforme principale par laquelle les consommateurs français achètent des livres. Les négociations avec Hachette n’aboutissant pas, Amazon, a carrément bloqué les commandes d’ouvrages Hachette sur son site.



Creative Commons
Creative Commons
Les maisons d’édition ne savent pas comment faire face à Amazon qui, plus qu’un concurrent, s’est imposé comme l’intermédiaire à qui elles doivent une grande partie de leur chiffre d’affaires. Depuis plusieurs mois, Amazon fait pression sur les maisons françaises, dont Hachette, pour renégocier les accords commerciaux qui les lient. Mardi 27 mai, le géant américain écrit sur son site ne pas être « optimiste(s) sur l'issue de ces négociations dans un avenir proche. »
 
Il faut cependant rappeler que Amazon a braqué les maisons françaises en allongeant les délais de livraison de leurs livres pour les obliger à renégocier. Certaines précommandes ont aussi été empêchées pour forcer la main des dirigeants français. Ce genre de pratiques devient habituel pour Amazon qui sait qu’il est en position de force face à une industrie du livre en perdition.

Le cas Hachette

La guerre qui oppose Amazon à la maison d’édition Hachette est symptomatique de la relation délétère entre l’Américain et les Français. Alors que la maison d’édition française comptait beaucoup sur le prochain roman de J.K Rowling (sous le pseudonyme Robert Galbraith) pour faire du chiffre, l’Américain a tout simplement bloqué les précommandes. Cette situation est d’autant plus préoccupante que les commandes anticipées permettent aux maisons d’édition de prévoir le nombre d’exemplaire qui sera vendu et ainsi adapter ses stocks aux attentes.
 
« Les perturbations affectent un petit nombre de demandes. Si vous commandez 1.000 produits chez Amazon, 989 ne seront pas affectés. Si vous voulez obtenir rapidement l'un des titres touchés, nous (...) vous encourageons à acheter une nouvelle version ou une ancienne version chez un de nos vendeurs tiers ou chez l'un de nos concurrents » a répondu Amazon.
 
La France n’est pas la seule à être touchée par ce genre de situation. En Allemagne les éditeurs ont demandé à l’Etat de les protéger contre les pratiques de la société américaine. Outre atlantique, la presse dénonce régulièrement le « chantage » d’Amazon. Le groupe répond systématiquement que c’est le rôle du distributeur de négocier au mieux les accords avec les fournisseurs pour rentabiliser son service et proposer un prix compétitif.
 

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE







2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Arabie Saoudite : le sport comme levier d’émancipation pour les femmes Alors qu’elles sont sur le point d’obtenir l… https://t.co/TKJ7UMkymY
VA Press : Les journalistes de l’affaire Weinstein récompensés par le Pulitzer Les journalistes du New York Times et New Yorke… https://t.co/3YJx38HuB0
VA Press : Nathalie Baye au secours des grands singes menacés Plusieurs personnalités dont Nathalie Baye ont décidé d’utiliser… https://t.co/rXrPeKijs9
VA Press : Se coucher tard, c’est avoir plus de chance de mourir D’après une étude britannique effectuée en analysant un demi-… https://t.co/EzyUBr4to0
VA Press : « Les aliments qui empoisonnent » : l’alerte de 60 millions de consommateurs La revue 60 millions de consommateurs… https://t.co/CRvLK7tV1j