Carnets du Business


           

La marque France plébiscitée




Mardi 9 Avril 2013


Pour la quatrième fois, l’Observatoire de la marque France s’est penché sur les tendances en faveur de la création d’une marque nationale. Il s’avère que le Made in France n’a jamais été aussi plébiscité qu’en 2013. Signe de repli sur le marché intérieur ou d’une volonté de mieux s'exporter, cette tendance semble intimement liée à la durabilité de la crise qui touche le pays.



La marque France plébiscitée
En 2008, W&Cie et Viavoice ont créé l’Observatoire de la marque France. Cette enquête statistique a pour objet de comprendre les grandes tendances qui parcourent le public concernant sa perception de la production nationale. En 2013, l’Observatoire de la marque France a procédé d’interviews en ligne effectuée auprès de 1002 personnes représentatives de la population de 18 ans et plus.
 
Les éditions précédentes de l’Observatoire avaient permis de mettre en lumière le grand pessimisme des sondés quant à la solidité industrielle et économique de la France. L’étude 2013 qui a souhaité mieux comprendre cette tendance est ainsi parvenue à préciser la tendance, mettant en lumière une forte proportion de Français parcourus par le sentiment d’une banalisation de leur pays dans le monde.
 
Paradoxalement, ce pessimisme ambiant s’accompagne d’une augmentation des opinions favorables à une marque France. Ainsi, 92 % des sondés y étaient favorables en 2013, contre 87 % en 2012. Un engouement si proche de l’unanimité mérite d’être remarqué. Mais des interrogations persistent pourtant : qu’attendent des Français si peu confiants d’une meilleure reconnaissance de la production nationale ?
 
La réponse se trouve vraisemblablement dans la question. À en juger par les seuls chiffres proposés par W&Cie et Viavoice, les Français sont convaincus de la valeur de la production nationale. Il souhaiterait d’ailleurs qu’elle bénéficie d’une meilleure exposition sur le marché, au moyen d’une marque spécifique. Dans ces conditions, on pourrait penser que c’est surtout la capacité de cette production à se maintenir et à se renouveler qui inquiète les sondés.
 
La France peut-elle conserver son statut économique si elle ne rayonne que dans les secteurs du luxe ? Ne met-elle pas son avenir en danger en maintenant les entreprises dans un cadre administratif et législatif complexe en temps de crise ? En 2013, 52 % des personnes interviewées par W&Cie et Viavoice ont pointé le « ras-le-bol » pour décrire « l’état d’esprit collectif actuel, en France ». Le « manque de confiance » est également retenu par 26 % des sondés. Sans aucun doute, c’est là le signe que les Français estiment, à tort ou à raison, que le problème ne vient pas de ce qu’ils font, mais de ce qui se passe autour d’eux. Dans ce contexte, il y a fort à parier que la marque France ne serait qu'un élément de solution à opposer à la crise, mais en aucun cas la panacée.

La rédaction





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Salmonelle chez de jeunes enfants : extension des mesures de retraits des laits infantiles concernés Le 2 décembre… https://t.co/TCkXfJOAJG
VA Press : Réduire la teneur en sucre, le nouveau défi de la filière alimentaire Dans une nouvelle étude, l'OMS cherche à savo… https://t.co/sfsJI45Klj
VA Press : Corse, la nouvelle collectivité sur le chemin de l’autonomie ou de l’indépendance La liste nationaliste corse « Pè… https://t.co/3dUGc5RTIB
VA Press : Oui à la protection des enfants sur Internet ! Le Chef de l'État a déclaré samedi l'égalité femmes-hommes « grande… https://t.co/BhvVAo7YLt
VA Press : Zoom sur la parentalité étudiante La diffusion des méthodes modernes de contraception et la possibilité d'interromp… https://t.co/MMu6Oi2VMt