Carnets du Business


           

Le CNRS salue la mémoire de Maurice Allais, prix Nobel d'économie




Mercredi 13 Octobre 2010


Maurice Allais, premier Français lauréat du prix Nobel d'économie en 1988 et médaille d'or du CNRS en 1978, vient de nous quitter. Directeur de recherche au CNRS pendant plus de 30 ans, il incarne un esprit fondateur pour la science économique en France et dans le monde.



Le CNRS salue la mémoire de Maurice Allais, prix Nobel d'économie
« Avec la disparition de Maurice Allais, la France perd un de ses grands économistes, souligne Alain Fuchs, président du CNRS. Cet esprit curieux, aussi passionné de physique et d'histoire qu'il l'était d'économie, s'est très vite distingué par la qualité de ses recherches. Si son prix Nobel récompensait ses travaux sur la théorie des marchés et l'allocation efficace des ressources, n'oublions pas que le paradoxe d'Allais a durablement influencé la communauté en matière de théorie de la décision et en économie comportementale. Le CNRS avait rendu hommage à ses travaux en lui remettant la médaille d'or en 1978. Aujourd'hui, c'est un dernier hommage que nous faisons à cet homme engagé qui n'a eu de cesse d'apporter son éclairage sur les grandes questions de politique économique.»

Maurice Allais est né à Paris le 31 mai 1911. Après de brillantes études, il intègre d'abord l'École Polytechnique dont il sort major en 1933, puis l'École des Mines de Paris. Profondément marqué par la crise des années 30 et par les conséquences sociales désastreuses qu'elle provoque, il se tourne naturellement vers l'économie pour tenter de répondre aux grands enjeux de son temps.

Auteur de plus d'une centaine d'ouvrages, Maurice Allais s'illustre par ses travaux sur les théories du capital, l'allocation des ressources et la théorie du choix dans l'incertain. Les macroéconomistes lui doivent aussi le concept des générations imbriquées qu'il avait introduit dès 1947. Enfin, il est parmi les premiers économistes à introduire l'équilibre général en France. Il se définissait lui-même comme un « libéral socialiste », prenant fréquemment position dans la vie politique du pays.

De 1946 jusqu'à sa retraite en 1980, il est directeur de recherche au CNRS. En 1978, le CNRS lui décerne la médaille d'or et en 1988, il est le premier Français à obtenir le prix Nobel d'économie pour l'ensemble de ses travaux sur la théorie des marchés dans l'utilisation des ressources.


CNRS

Les Cdb




Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE







2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Arabie Saoudite : le sport comme levier d’émancipation pour les femmes Alors qu’elles sont sur le point d’obtenir l… https://t.co/TKJ7UMkymY
VA Press : Les journalistes de l’affaire Weinstein récompensés par le Pulitzer Les journalistes du New York Times et New Yorke… https://t.co/3YJx38HuB0
VA Press : Nathalie Baye au secours des grands singes menacés Plusieurs personnalités dont Nathalie Baye ont décidé d’utiliser… https://t.co/rXrPeKijs9
VA Press : Se coucher tard, c’est avoir plus de chance de mourir D’après une étude britannique effectuée en analysant un demi-… https://t.co/EzyUBr4to0
VA Press : « Les aliments qui empoisonnent » : l’alerte de 60 millions de consommateurs La revue 60 millions de consommateurs… https://t.co/CRvLK7tV1j