Carnets du Business


           

Le FMI présente des prévisions de croissance peu réjouissantes




Mardi 20 Janvier 2015


Alors que le Forum de économique mondial Davos est sur le point de s’ouvrir, le Front monétaire international (FMI) vient de présenter les prévisions de croissance de 2015 et 2016. Les chiffres sont peu réjouissants et en dessous des prévisions d’octobre.



Le FMI présente des prévisions de croissance peu réjouissantes
Depuis octobre 2014, le FMI a revu à la baisse ses prévisions de croissance économique mondiale. En 2015 et 2016, les prévisions font état d’une progression de 3,5% et 3,7%. C’est 0,3 point de moins que ce qui était prévu il y a quelques mois.
 
C’est avant tout au niveau des pays émergents que les chiffres sont revus à la baisse. En 2015, ces pays devraient en moyenne connaître une croissance économique de 4,3% (-0,6 point que prévu en octobre) et de 4,7% en 2016 (-0,5 point).
 
Du côté des économies industrialisés, seuls les Etats-Unis voient leurs prévisions rehaussées. En Europe et au Japon, la reprise devrait être plus lente que prévue, si l’on en croit les estimations du FMI.

Effet décevant du pétrole

Depuis septembre, tous les regards sont rivés sur les prix du pétrole. En parallèle des problèmes d’investissements des pays exportateurs, la chute du prix du baril devrait effectivement jouer un rôle, confirme le FMI. Ainsi, le croissance devrait être favorablement impactée par la baisse des prix mais, décrypte Le Monde, « cette baisse des cours du brut ne permettra pas de compenser les faiblesses de l’investissement et le ralentissement de la croissance à moyen terme dans la plupart des grands pays, autres que les États-Unis. »
 
Par ailleurs, les incertitudes sur l’avenir des cours ne permettent pas d’avoir un aperçu fiable des progressions de croissance qui pourront en résulter. Incertitude qui, relève le quotidien de l’après-midi, « ci a conduit Rabah Arezki et Olivier Blanchard, l’économiste en chef du Fonds, à élaborer le 22 décembre 2014 sur leur blog deux scénarios : l’un, où les prix tombant de 22 % en 2014 et de 13 % en 2019, le surcroît de PIB serait de 0,7-0,8 % pour le monde ; le second, où les prix se redressant progressivement, l’amélioration en termes de croissance serait de +0,3 à + 0,4 point. »
 

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE



L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : La rémunération par les pourboires remise en question aux Etats-Unis Les discussions autour du service non compris… https://t.co/byKB26Edj1
VA Press : Les Etats-Unis quittent le Conseil des droits de l’homme de l’ONU L’ambassadrice américaine aux Nations Unies, Nikk… https://t.co/e9ysWRnaQc
VA Press : Les diagnostics de maladie de Lyme augmentent et c'est une bonne nouvelle Les médecins généralistes ont détecté plu… https://t.co/sxlVQles06
VA Press : Quand Jay-Z et Beyoncé privatisaient le Louvres Les deux stars américaines viennent de révéler le clip de leur albu… https://t.co/DoSUR3H3v7
VA Press : essai mail RGPD RGPD pour se désabonner cliquer ici https://t.co/xENNCoKxyd