< head > < /head >
Carnets du Business


           

Le management interculturel en Chine: interview de Chloé Ascencio




Lundi 14 Décembre 2009


Chloé Ascencio est l’auteur de " Manager en Chine : les managers français vus par leurs collaborateurs chinois, clés de la motivation », paru aux éditions L’Harmattan. Elle a vécu plusieurs années en Chine, où elle travaillait comme Consultante en Recrutement et Ressources Humaines. Pour mieux comprendre les problèmes de communication et de fidélisation des équipes chinoises dans les entreprises françaises implantées en Chine, elle a mené des recherches sur les ressorts de la motivation des salariés chinois. Elle a conçu ensuite des séminaires destinés aux cadres français et chinois afin de désamorcer des situations de frustrations, de conflits et de blocages, et de donner des outils d'analyse et de coopération aux équipes interculturelles. Nous avons rencontré Chloé Ascencio, afin de mieux comprendre en quoi le management en Chine présente des spécificités culturelles importantes.



Le management interculturel en Chine: interview de Chloé Ascencio
CdB: Pouvez-vous nous décrire en quelques mots votre parcours ?

C.A.: Diplômée de Sciences Po Paris (Relations Internationales), j’ai travaillé au Mali et en Angola où j’ai acquis une expérience en gestion des ressources humaines dans un contexte interculturel. Par ailleurs, j’ai appris le bambara, le portugais et ensuite le chinois. C'est ce qui m'a amené à travailler plusieurs années à Shanghai et Canton où je conseillais les entreprises françaises dans leur stratégie de Gestion des Ressources Humaines et de recrutement. J’ai mené des enquêtes de terrain pour comprendre le point de vue des salariés chinois qui ne s’exprime pas directement ni explicitement en contexte professionnel. De retour en France, je propose des actions de Conseil et de Formation aux entreprises qui souhaitent réussir en Chine.

CdB: Pouvez-vous nous en dire plus sur la nature des formations que vous proposez?

C.A.: Pour améliorer la Communication à distance avec les collaborateurs, les fournisseurs, les sous-traitants et les clients chinois, j’ai conçu le module de formation Communiquer à distance avec des interlocuteurs chinois, et son équivalent en mandarin, Working with Westerners pour les managers chinois. J’ai également conçu des formations au management: Développer un leadership adapté pour motiver une équipe chinoise, ainsi qu’un module spécifique aux transferts de technologie: "Transmettre le savoir-faire aux managers chinois".


CdB: Sur le terrain, en Chine, quelles sont les difficultés des managers français ?

C.A.: Dans leur travail quotidien avec la Chine, les cadres français rencontrent des situations déroutantes souvent générées par des malentendus interculturels: l'impossibilité d'obtenir des réponses claires à des questions simples, l'impression que les partenaires chinois ne disent pas ce qu'ils pensent, la sensation de n’avoir pas été bien compris, la difficulté d'obtenir un feedback, un turn over important et inexpliqué dans la filiale chinoise… Tous ces comportements ont une rationalité qu’il faut apprendre à décoder pour ensuite être vraiment efficace dans l’environnement chinois.

CdB: Il existe peu de littérature professionnelle sur le management en Chine. Comment est née l'idée de votre livre ?

C.A.: Il n’existait aucun livre en français, en dehors de celui-ci. Les chercheurs américains d’origine chinoise ont déjà pas mal d’avance sur le sujet ! Les managers chinois qui, pour leur part, réfléchissent à la question se réfèrent à des auteurs comme Confucius, Sunzi, tous deux penseurs de l’Antiquité. Beaucoup développement l’idée que les entreprises chinoises doivent adopter les méthodes occidentales de gestion (rémunération à la performance, planification, mode projet, etc…) tout en « restant chinois ». Derrière cette expression vague, il faut décoder une référence à la trilogie confucianiste bienveillance-sévérité-exemplarité morale que nous appelons aussi « paternalisme ».

Les méthodes de management américaines et les pratiques informelles du réseau relationnel (guanxi) chinois sont donc paradoxalement amenées à coexister dans un nouveau style de management « hybride » qu’il faut inventer « sur le tas » pour répondre aux attentes de la nouvelle génération de talents chinois.

CdB: Il s'agit essentiellement d'un ouvrage pratique.

C.A.: Je ne voulais pas écrire un énième « livre de recettes » sur le business en Chine. Cet ouvrage donne le point de vue des Chinois, qui ne peut pas s’exprimer en dehors d’un climat de confiance. Il offre aux cadres et dirigeants français un miroir sur leur propre pratique managériale ainsi que des clés concrètes pour l’améliorer et l’adapter au contexte chinois.



Chloé ASCENCIO, Manager en Chine : les managers français vus par leurs collaborateurs chinois, chez L ’Harmattan.

http://www.managementchine.blogspot.com/


La Rédaction





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Coca-Cola confirme sa boulimie avec le rachat de Tropico Le groupe Coca-Cola a beau avoir dégringolé au classement… https://t.co/gy6PwLptX9
VA Press : Retraite décente, un combat majeur pour les femmes En France deux femmes sur trois s’inquiètent de ne pas avoir les… https://t.co/Jw1Ls3r26I
VA Press : Géant du théâtre et voix inoubliable : Jean Piat est mort Mardi 18 septembre Jean Piat est mort à l’âge de 93 ans.… https://t.co/dUccvYmb3C
VA Press : Patrimoine marseillais : la fausse victoire de la ministre de la Culture Par communiqué, la ministre de la Culture… https://t.co/VR3avs967C
VA Press : Non les billets pour Al Pacino ne sont pas trop chers La presse s’est empressée d’aller chercher sur Twitter des me… https://t.co/KhOCz0wssv