< head > < /head >
Carnets du Business


           

Le prélèvement à la source approche mais personne n’est prêt




Mardi 24 Juillet 2018


En janvier 2019 le prélèvement à la source va révolutionner notre rapport à l’impôt. Un changement tout proche donc mais qui s’annonce compliqué avec des pans entiers de travailleurs dont le sort n’est pas encore fixé.



Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Si proche et si loin en même temps. En janvier 2019 le prélèvement à la source va entrer en fonction. Une petite demie année alors que de nombreux problèmes sont encore loin d’être réglées. Un long article du Parisien-Aujourd’hui en France fait le point sur la situation. Il met notamment en parallèle les annonces confiantes du ministère de l’Action et des comptes publics par rapport aux nombreux inconnus.
 
« Ces dernières semaines, Bercy a ainsi multiplié les ajustements de quasi dernière minute. Pour répondre aux inquiétudes, aux critiques ou aux cas particuliers qui n’avaient pas été suffisamment bien anticipés. La grogne monte sur les crédits d’impôts à domicile, dont l’acompte de 30 % ne sera versé qu’en mars ? Le gouvernement fait un brusque virage et annonce qu’il sera décaissé dès janvier. Des mains se lèvent pour dénoncer les difficultés à venir des personnes âgées placées dans les Ehpad, qui ne profiteront pas de cette avance de trésorerie pour leur réduction d’impôt ? Nouveau virage pour leur faire finalement bénéficier de l’acompte dès janvier » liste le quotidien. Et si ces sujets ont obtenu des réponses, d’autres sont encore dans le flou.
 
Parmi les problèmes les plus inquiétants il y a les plateformes Chèque enmploi service (Cesu) et Prestation d’accueil du jeune enfant (Paje). Sans interface pour que les foyers employeurs puissent déclarer leurs salariés la situation est complexe. « En attendant qu’elles le soient, Bercy a décidé que les salariés concernés verraient leur impôt 2019 reporté en 2020. 250 000 personnes sont concernées. Le hic : elles n’auront que trois mois - entre septembre et novembre 2020 - pour régler la note de 2019. Cette décision a déclenché une levée de boucliers : le délai pour régler l’impôt est trop court, le procédé trop complexe… D’autant que Bercy, qui évoque désormais la possibilité d’exonérer totalement ces salariés en 2019, ne tranche pas », résume l’article. En parallèle, la grogne des agents publics montent alors qu’ils attendent toujours une formation pour leur permettre de faire face au raz-de-marée qui s’annonce notamment à cause des petits patrons très inquiets de la nouvelle charge qui les attend.
 
Lire en intégralité l’article sur le site du Parisien-Aujourd’hui en France

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE



L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : La canicule de 2003, toujours dans les mémoires mais encore égalée A chaque épisode caniculaire, le souvenir de cel… https://t.co/3MrdkxqBRP
VA Press : La Turquie maintient son boycott de l’Eurovision Le patron de la télévision publique turque vient de confirmer que… https://t.co/pRT2QsryLg
VA Press : Construire sa maison : bois et écologie font-ils bon ménage ? Souvent présenté par ses promoteurs comme un matériau… https://t.co/ALL3PUv1EI
VA Press : Article n°1265 Les oppositions ont beau gesticuler, les chiffres sont têtus L’opposition de gauche et l’opposition… https://t.co/jrHLJCu4LA
VA Press : Par force de loi, les portables sont interdits à l’école et au collège Le texte de loi interdisant les portables à… https://t.co/LLcOdv7leP