Carnets du Business


           

Les buralistes vont vendre des billets de train




Jeudi 7 Mars 2019


Le président de la Confédération des buralistes et le patron de la SNCF viennent d’annoncer une phase de tests pour la vente de billets de trains dans ces commerces de proximité. Une idée gagnant-gagnant pour les deux parties mais qui fait râler les syndicats de cheminots.



Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Inutile de préciser que cette nouveauté à la SNCF a suscité méfiance et contradictions de la part des syndicats de cheminots. « Se rendre au bureau de tabac le plus proche pour acheter son billet de TER, cela sera peut-être bientôt possible. Le président de la Confédération des buralistes, Philippe Coy, et Guillaume Pepy, le PDG de la SNCF, se sont rencontrés pour trouver un accord mercredi » raconte Le Figaro.

Les deux parties affirment avoir trouvé des directions communes pour permettre le test puis éventuellement la généralisation du principe. Du côté de la SNCF, cette stratégie n’est pas un mystère. Depuis le début de l’année, le patron du groupe ferroviaire explique chercher un moyen de faire grandir le réseau de points de vente pour gagner 200 000 voyageurs chaque jour sur les trains régionaux. Fin février, Guillaume Pépy avait d’ailleurs évoqué un partenariat avec La Poste dans cette optique. « Ces billets sont déjà disponibles à la vente dans des camions présents sur les marchés, dans des commerces ou encore via le 36-35, numéro qui sera rendu gratuit, a annoncé Guillaume Pepy. En parallèle, la SNCF supprime peu à peu ses guichets en gare, considérés comme trop peu efficaces pour ce qu'ils coûtent. La compagnie entend ainsi diminuer le prix des billets et donc attirer davantage de voyageurs. Une mue qui semble porter ses fruits, le nombre de voyageurs étant reparti à la hausse depuis qu'un plan de relance des TER a été lancé il y a deux ans. La fréquentation a augmenté de 4,8% en 2017 après cinq années de baisse » rapporte Le Figaro.

Du côté des buralistes, l’opportunité est évidente, poursuit le quotidien français : « N'en déplaise aux syndicats, l'accord pourrait bénéficier à la profession des buralistes, dont 9000 membres ont dû mettre la clé sous la porte en 20 ans. Les 24.500 bureaux de tabac restants doivent faire face à la hausse constante du prix des paquets de cigarettes - ceux-ci ont encore augmenté de 50 à 60 centimes le 1er mars - qui entraîne une chute de la consommation et la baisse des ventes. » En se transformant petit à petit en commerce de proximité varié, pourrait être une piste pour sauver de l’extinction ce métier.

Joseph Martin

Dans cet article : buralistes, Le Figaro, SNCF



Recherche

Rejoignez-nous
Twitter
Rss









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA_Press : Mozambique, les effets de la disparition des grands carnivores https://t.co/Q35kGxerdi #développementdurable… https://t.co/ECmY9b54uz
Vendredi 15 Mars - 14:46
VA_Press : Le glyphosate pourrait être aussi un perturbateur endocrinien https://t.co/BCErlnkSu8 #glyphosate #LeMonde… https://t.co/XpYauPo05z
Vendredi 15 Mars - 14:45
VA_Press : Jean-Eric Branaa, auteur de "Et s'il gagnait encore ?" : «Beto O'Rourke peut-il faire tomber Donald Trump?»… https://t.co/CSs5XqEw93
Vendredi 15 Mars - 10:20
VA_Press : "Les Pachtouns, un grand peuple sans pays" du général Alain Lamballe sur Radio Courtoisie https://t.co/y13cnkOE55… https://t.co/7h7xFrLVDr
Vendredi 15 Mars - 10:18
VA_Press : Renault-Nissan-Mitsubishi, après Ghosn rien ne sera plus comme avant https://t.co/37Gb9p1SYc #Communique #Ghosn… https://t.co/SLqWlvzGYN
Vendredi 15 Mars - 10:15