< head > < /head >
Carnets du Business


           

Les employeurs français envisageraient d’embaucher




Mercredi 11 Mars 2015


Le baromètre Manpower pour le deuxième trimestre 2015 vient d’être publié. D’après ses résultats, les employeurs sont plutôt favorables à l’idée d’augmenter leurs effectifs. C’est le troisième trimestre consécutif qui va dans ce sens. Les tendances varient selon les secteurs et les qualifications.



Les employeurs français envisageraient d’embaucher
Chaque trimestre le groupe Manpower publie son baromètre sur l’emploi. En interrogeant 1 000 employeurs français, l’enquête s’intéresse à l’état d’esprit des chefs d’entreprise. Les enquêteurs posent à ceux qui font les courbes d’évolution de l’emploi cette question : « comment anticipez-vous l’évolution des effectifs de votre entreprise au cours du prochain trimestre, par rapport au trimestre actuel ? »
Par communiqué Manpower affirme que les résultats pour le deuxième trimestre 2015 sont exceptionnels. Pour la première fois depuis 2012,  « Cela fait en effet trois trimestres de suite que le Baromètre Manpower affiche un solde net d’emploi positif. »

Ainsi, continue le texte, « une fois corrigé des variations saisonnières, la différence entre le pourcentage d’employeurs prévoyant d’embaucher et de ceux envisageant d’alléger leurs effectifs au deuxième trimestre 2015 atteint +2%. Ce chiffre, inférieur de 2 points à celui du trimestre précédent (+4) est néanmoins supérieur de 3 points à celui de l’année dernière à la même période. »

Pas d’excès d’optimisme

Si la tendance est donc positive, le communiqué du groupe de recrutement invite à la prudence. Le président de la branche française de la société, Alain Roumilhac, s’explique : « On est sur une tendance à l’amélioration, mais pas véritablement sur une tendance de fond. Les chefs d’entreprise nous indiquent qu’ils ont besoin d’évoluer dans un environnement économique stable, de nature à les rassurer et à favoriser leurs investissements, alors que leur stock de produits finis se situe à son niveau le plus bas depuis 2011. »
 
En effet, de très importantes différences sont à noter selon les secteurs et les catégories d’emploi. Ainsi, « dans les services par exemple, la hausse est prévue dans les activités informatiques, la banque-assurance, les activités juridiques et comptables et l’ingénierie-R&D. » Alors que la construction « annonce une année difficile avec un net recul de ses recrutements. »
 

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE



L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : La canicule de 2003, toujours dans les mémoires mais encore égalée A chaque épisode caniculaire, le souvenir de cel… https://t.co/3MrdkxqBRP
VA Press : La Turquie maintient son boycott de l’Eurovision Le patron de la télévision publique turque vient de confirmer que… https://t.co/pRT2QsryLg
VA Press : Construire sa maison : bois et écologie font-ils bon ménage ? Souvent présenté par ses promoteurs comme un matériau… https://t.co/ALL3PUv1EI
VA Press : Article n°1265 Les oppositions ont beau gesticuler, les chiffres sont têtus L’opposition de gauche et l’opposition… https://t.co/jrHLJCu4LA
VA Press : Par force de loi, les portables sont interdits à l’école et au collège Le texte de loi interdisant les portables à… https://t.co/LLcOdv7leP