Carnets du Business


           

Mary Barra, un profil atypique à la tête de General Motors




Mercredi 15 Janvier 2014


Mary Barra, 52 ans, n’a ni le profil, ni la carrière type du dirigeant de grande entreprise mondiale. C’est pourtant elle qui a pris les reines de General Motors ce mercredi 15 janvier 2014.



Mary Barra - FlickR/ Fortune Live Media
Mary Barra - FlickR/ Fortune Live Media
Méconnue en dehors de GM, Mary Barra a été désignée pour prendre la tête du groupe automobile américain. Cette décision a été reçue avec circonspection dans le milieu financier, d’autant qu’elle est intervenue alors que General Motors se remet tout juste de sérieuses difficultés. Mais cette nomination est tout de même devenue réalité : Mary Barra est, à compter du 15 janvier 2014, la PDG de GM.
 
Mary Barra est pourtant loin d’être un outsider dans la galaxie General Motors. Elle a même passé l’ensemble de sa carrière chez le constructeur automobile. C’est son père, qui travaillait comme ajusteur chez Pontiac, constructeur appartenant à GM, qui l’a aidé à y décrocher un stage à l’âge de 18 ans. Depuis, elle a gravi tous les échelons de l’entreprise, jusqu’à en atteindre le sommet.
 
Malgré son parcours exemplaire, les observateurs les plus timorés rappellent que Mary Barra n’a jamais supervisé de division opérationnelle. Chez GM, comme dans bien d’autres groupes d’envergure mondiale, c’est habituellement en effet l’un des prérequis incontournables que s’efforcent de présenter tous les prétendants à la direction générale. Mais Mary Barra, qui ne se prédestinait pas à ce poste, a d’autres atouts pour elle.
 
Ingénieur de formation, la nouvelle PDG de GM renoue avec un profil de top manager qui avait été délaissé par l’entreprise au profit de purs gestionnaires. Formée au General Motors Institute, elle obtient également un MBA de l’université de Stanford en 1990 avec le soutien financier de son employeur. Elle accède par la suite à des responsabilités managériales.
 
Entre 2004 et 2008, elle a par exemple la charge de la simplification des processus de fabrication des usines de General Motors et de la refonte du réseau mondial de sites de production. En 2009, prends la direction des ressources humaines et supervise la restructuration des effectifs de l’entreprise alors que l’entreprise se trouve sous perfusion de 49,5 milliards de dollars injectés par l’État. À partir de 2011 et jusqu’à son accession à la direction de l’entreprise, Mary Barra a supervisé le développement des produits. Constante, elle s’est à nouveau attelée à optimiser les processus de l’entreprise pour la rendre plus efficace, et ce avec un succès certain.
 
General Motors a parcouru du chemin depuis 2009. Mary Barra figure sans aucun doute parmi les personnes auxquelles l’entreprise doit une grande partie de son rétablissement. Mais l’entreprise semble aujourd’hui en condition pour aller de l’avant, il lui reste à rattraper l’avance qu’on prit ses concurrents, notamment sur le continent européen. Reste à savoir si Mary Barra, qu’on loue pour son style managérial très en finesse et son sens du dialogue, saura, comme le pense Dan Akerson son prédécesseur, transformer l’essai qu’elle a contribué à arracher ces dernières années.

La rédaction





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Salmonelle chez de jeunes enfants : extension des mesures de retraits des laits infantiles concernés Le 2 décembre… https://t.co/TCkXfJOAJG
VA Press : Réduire la teneur en sucre, le nouveau défi de la filière alimentaire Dans une nouvelle étude, l'OMS cherche à savo… https://t.co/sfsJI45Klj
VA Press : Corse, la nouvelle collectivité sur le chemin de l’autonomie ou de l’indépendance La liste nationaliste corse « Pè… https://t.co/3dUGc5RTIB
VA Press : Oui à la protection des enfants sur Internet ! Le Chef de l'État a déclaré samedi l'égalité femmes-hommes « grande… https://t.co/BhvVAo7YLt
VA Press : Zoom sur la parentalité étudiante La diffusion des méthodes modernes de contraception et la possibilité d'interromp… https://t.co/MMu6Oi2VMt