Carnets du Business


           

McDonald’s achète une start-up pour proposer des menus sur mesure




Vendredi 29 Mars 2019


McDonald’s vient d’annoncer l’achat pour 300 millions de dollars d’une start-up israélienne spécialisée dans le traitement et l’analyse des données. Le but est d’utiliser cette technologie pour adapter les menus aux personnes ou aux conditions climatiques, et ainsi gagner en efficacité.



Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Qui mange quoi et quand ? Alors que nous pensons tous être particulièrement originaux, il existe des grandes tendances de consommation qui peuvent rapporter gros aux professionnels. McDonald’s semble le croire en tout cas puisque le groupe vient de débourser 300 millions de dollars pour acheter la start-up Dynamic Yield, qui a développé une technologie d’analyse des données.  « La technologie développée par la start-up israélienne permettra de présenter aux consommateurs des produits en fonction de la météo, de l’heure et de la fréquentation dans le fast-food. McDonald’s suggérera ainsi un McFlurry lorsqu’il fait chaud ou encore un café en début de journée. Des produits seront également proposés en fonction de ce que le client a consommé auparavant. Il sera incité à commander des produits rapides à préparer ou déjà prêts en période de forte fréquentation. Dynamic Yield utilise l’apprentissage automatique, ce qui lui permet de collecter et analyser les données des utilisateurs en temps réel pour proposer une personnalisation plus importante. De cette manière, McDonald's pourra exploiter les données des commandes quotidiennes afin d’affiner les propositions » nous apprend RTL.

Dès cette années, la technologie sera installée dans les Mc Drives aux Etats-Unis. Ensuite, ce sera le tour des autres pays, les drives, puis les bornes de choix et l’application mobile. « Le prix de l'acquisition de Dynamic Yield n'a pas été officiellement dévoilé mais il est estimé à 300 millions de dollars. Ce qui représenterait la plus grosse acquisition réalisée par McDOnald's depuis le rachat de Boston Market en 1999 pour 173.5 millions de dollars. La start-up continuera tout de même d'exister de manière indépendante et servira toujours ses clients existants. Elle travaille actuellement avec un peu plus de 300 marques dans le monde, dont Ikea, Lacoste, Sephora ou encore Urban Outfitters » précise l’article de la radio française.

Joseph Martin

Dans cet article : acquisition, big data, McDonald's, RTL, startup



Recherche

Rejoignez-nous
Twitter
Rss
Facebook










2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter