Carnets du Business


           

Medef, Pierre Gattaz s’en prend aux cheminots et à leur grève en pointillé




Lundi 26 Mars 2018


Pierre Gattaz a critiqué la stratégie des syndicats de la SNCF avec leur grève en pointillé. Interrogé par le Grand Jury RTL/Figaro/LCI, il affirme que c’est une opération qui risque de déstabiliser l’économie et qui est prévue avant d’avoir laissé sa place aux négociations.



ILD
ILD
Pierre Gattaz est un représentant syndical que les syndicats des cheminots vont adorer détester. Le patron du Medef n’a en tout cas pas essayé de se les mettre dans le poche lors de son passage dimanche au Grand Jury RTL/Figaro/LCI. « Commencer à mettre en place des grèves et des grèves perlées comme on le voit est de nature à déstabiliser des salariés qui vont travailler, une économie. Ce n'est pas une bonne solution » a-t-il déclaré.
 
Alors que la grève de la SNCF s’apprête à démarrer le 3 avril avec des jours de pressions qui s’alterneront avec des jours normaux jusqu’au 28 avril, Gattaz estime qu’il aurait fallu avancer dans les négociations avant d’en arriver à ce type de mesures. « Je ne comprends pas tellement des grèves qui sont des préalables alors qu'on n'a même pas commencé à discuter ou négocier » a-t-il avancé.
 
Ce qui est certain c’est que ce mode de fonctionnement avec deux jours de grève sur cinq pendant trois mois a un impact considérable sur les prix des billets. Une situation qui touche d’abord les particuliers, les indépendants et les professions libérales mais aussi évidemment les entreprises. Celles qui dépensent des sommes importantes pour les remboursements de déplacements de leurs collaborateurs risquent ainsi de voir la facture s’élever considérablement. Une donnée qui compte sans aucun doute dans la prise de position de Pierre Gattaz.
 
Par ailleurs, en termes de logiciels économique et idéologique, le patron du Medef s’est prononcé en faveur d’une évolution majeure de la SNCF. « Un peu de concurrence fait progresser les gens, la compétition fait progresser les gens. Vous ne touchez pas au statut des fonctionnaires qui existe aujourd'hui mais ceux qui rentrent en effet comme jeunes fonctionnaires auraient un statut différent, cela ne me choque pas. »

Joseph Martin

Dans cet article : Cheminots, gattaz, grève, LCI, Le Figaro, Medef, RTl




Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE



L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Cinq ans plus tard, les pas si élevés chiffres du mariage homosexuel Le 23 avril 2013 ,le mariage homosexuel était… https://t.co/eH0IhIra1l
VA Press : Loi asile et immigration : une faille dans l’unité de la majorité La loi du gouvernement sur l’immigration vient d’… https://t.co/LmlLz0h8f6
VA Press : C’est parti pour les radars roulant privées Lundi 23 avril, les cinq premières voitures-radars gérées par une socié… https://t.co/gb1NhIdQSD
VA Press : Arabie Saoudite : le sport comme levier d’émancipation pour les femmes Alors qu’elles sont sur le point d’obtenir l… https://t.co/TKJ7UMkymY
VA Press : Les journalistes de l’affaire Weinstein récompensés par le Pulitzer Les journalistes du New York Times et New Yorke… https://t.co/3YJx38HuB0