Carnets du Business


           

Michel Sapin table sur une croissance de 1,5% pour 2016




Lundi 19 Septembre 2016


A la veille de dévoiler le projet de la loi finances de 2017, le ministre Michel Sapin a déclaré tabler sur une croissance de 1,5% pour l’année 2016. Malgré un deuxième trimestre mauvais, il estime que le troisième va être meilleur et permettre d’atteindre cette progression du PIB.



ILD
ILD
La consigne est bien passée auprès du gouvernement, rester optimiste, annoncer surtout des bonnes nouvelles à quelques semaines de la primaire de l’opposition et quelques mois de la présidentielle.
 
Invité de l’émission Le Grand Jury RTL/ Le Figaro / LCI, le ministre de l’Economie et des Finances, a bien mis en place la consigne : « Les indications que je peux avoir, c'est que, au-delà des problèmes du tourisme qui sont la conséquence en particulier d'actes terroristes, au-delà des interrogations sur, par exemple, les conséquences du Brexit, nous aurons un troisième trimestre qui sera meilleur que le deuxième » a-t-il expliqué avant d’annoncer que le gouvernement tablait sur une croissance de l’ordre de 1,5% pour l’année 2016.
 
La veille de l’annonce du projet de loi de finances de 2017, l’annonce a toute son importance tant économiquement que politiquement avec son incidence sur la courbe de l’emploi. « Mais il a refusé d'évoquer l'inversion de la courbe du chômage à laquelle François Hollande a lié une nouvelle candidature à la présidentielle de 2017, estimant que l'expression était désormais "considérée comme à côté de la plaque". "Ce qui compte, c'est que le chômage baisse." Le gouvernement maintient également sa prévision d'un déficit public à 2,7% en 2017, malgré les dépenses nouvelles qui font dire aux candidats de la droite à la présidentielle que ce chiffre ne pourra pas être respecté » rapporte La Tribune.fr.
 
Sur l’épineuse question du déficit budgétaire et de la pression mise par Bruxelles pour passer en dessous de la barre des 3%, le ministre a affirmé que l’objectif était tenable, sous entendant ensuite que les propositions de la droite n’étaient pas compatibles avec cet engagement. « Nous avons pris un certain nombre de décisions (...) qui nous permettent à la fois de continuer à baisser les impôts, un milliard de baisse de plus pour les ménages, de continuer à faire en sorte que le poids pour les entreprises des charges diminue, pour qu'elles créent plus d'emplois encore et que le chômage diminue, et de continuer à diminuer les déficits » a résumé Michel Sapin.
 

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE







2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Arabie Saoudite : le sport comme levier d’émancipation pour les femmes Alors qu’elles sont sur le point d’obtenir l… https://t.co/TKJ7UMkymY
VA Press : Les journalistes de l’affaire Weinstein récompensés par le Pulitzer Les journalistes du New York Times et New Yorke… https://t.co/3YJx38HuB0
VA Press : Nathalie Baye au secours des grands singes menacés Plusieurs personnalités dont Nathalie Baye ont décidé d’utiliser… https://t.co/rXrPeKijs9
VA Press : Se coucher tard, c’est avoir plus de chance de mourir D’après une étude britannique effectuée en analysant un demi-… https://t.co/EzyUBr4to0
VA Press : « Les aliments qui empoisonnent » : l’alerte de 60 millions de consommateurs La revue 60 millions de consommateurs… https://t.co/CRvLK7tV1j