Carnets du Business


           

Mobilité : les cadres veulent de moins en moins changer d’entreprise




Mercredi 25 Juin 2014


Selon une étude publiée par l’Apec le 25 juin 2014, seulement 6% des cadres ont changé d’entreprise en 2013 (contre 7% en 2012 et 8% en 2011), et 18% ont vu leur situation évoluer en interne. Seul un cadre sur quatre aspire à changer de métier dans les trois prochaines années.



(Flickr)
(Flickr)
Le marché de l’emploi des cadres s’est sensiblement essoufflé en 2013, avec une chute de 10% du recrutement des cadres sur un an. De même, le nombre de promotions au statut de cadre dans l’entreprise a baissé de 10%. Les opportunités se montrent ainsi aujourd’hui plus limitées et la prudence reste de rigueur. Selon le baromètre annuel de l’Association pour l’emploi des cadres (Apec) publié mercredi 25 juin 2014, la mobilité externe des cadres a enregistré en léger recul l’an passé. Seuls 6 % des 3 000 cadres interrogés ont indiqué avoir changé d’entreprises, contre 7 % en 2012 et 8 % en 2011.

D’après les chiffres avancés dans cette étude, la mobilité s’avère reculer avec l’âge. En effet, 12% des moins de 30 ans ont changé d’employeur, contre moins de 3% des 50 ans et plus. En outre, « seulement la moitié des cadres ont été à l’initiative de ce changement contre les deux tiers un an auparavant », indique l’association. Cela traduit un net regain des départs négociés, dont la part est passée de 14% à 27% en un an.

La part des cadres ayant connu une forme de mobilité interne dans leur entreprise est quant à elle relativement stable depuis cinq ans, puisqu’elle s’établit à 18% en 2013, contre 19% en 2012. A noter qu’en plus des 8% de cadres ayant changé de poste, l’Apec comprend les 10% qui ont connu une évolution notoire (missions renforcées, changement d’établissements ou de service, etc.). Dans sept cas sur dix, c’est le cadre qui est à l’initiative de ce changement.

Parmi les cadres qui sont restés dans la même entreprise en 2013, 42% ont néanmoins entrepris des démarches actives pour changer d’employeur, (envoi de candidatures, sollicitation de son réseau, etc.) et 34% indiquent être restés en veille sur le marché de l’emploi. « L’impossibilité d’évoluer dans l’entreprise actuelle est le premier motif invoqué par les cadres désirant changer », précise l’Apec. Si seul un cadre sur quatre aspire à changer de métier dans les trois prochaines années, deux cadres sur trois envisagent tout de même une forme de mobilité professionnelle « dans les trois ans ».

Roxanne Alvis





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE







2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Arabie Saoudite : le sport comme levier d’émancipation pour les femmes Alors qu’elles sont sur le point d’obtenir l… https://t.co/TKJ7UMkymY
VA Press : Les journalistes de l’affaire Weinstein récompensés par le Pulitzer Les journalistes du New York Times et New Yorke… https://t.co/3YJx38HuB0
VA Press : Nathalie Baye au secours des grands singes menacés Plusieurs personnalités dont Nathalie Baye ont décidé d’utiliser… https://t.co/rXrPeKijs9
VA Press : Se coucher tard, c’est avoir plus de chance de mourir D’après une étude britannique effectuée en analysant un demi-… https://t.co/EzyUBr4to0
VA Press : « Les aliments qui empoisonnent » : l’alerte de 60 millions de consommateurs La revue 60 millions de consommateurs… https://t.co/CRvLK7tV1j