Carnets du Business


           

Monopole de Google, la justice américaine va enquêter




Lundi 3 Juin 2019


Le Wall Street Journal assure que le ministère américain de la Justice va lancer une enquête sur la position de monopole de Google. Une division spécialisée va passer au crible les pratiques commerciales du moteur de recherche et d’autres activités connexes.



Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Même aux Etats-Unis, le monopole de Google commence à poser problème. Alors qu’en Europe, la position dominante du moteur de recherche est analysée comme une situation de domination américaine. D’après les informations du Wall Street Journal  "l’américanité" de la compagnie ne suffit pas à convaincre les institutions. Le quotidien économique assure en effet que le ministère de la Justice américain s’apprête à lancer une enquête sur le monopole du moteur de recherches ainsi que des activités connexes. « La division chargée des questions « antitrust » se prépare à « examiner de près les pratiques commerciales » de Google concernant son moteur de recherche et d’autres activités, selon des sources anonymes citées par le quotidien américain. La Federal Trade Commission (FTC), qui partage avec le ministère de la Justice le rôle d’autorité de la concurrence, avait mené il y a plusieurs années une vaste investigation sur la domination de Google dans la recherche en ligne et la publicité avant de la clore sans suite en 2013 » relève 20 Minutes , qui a repéré l’information.
 
L’enquête pourrait donc être réouverte, conformément au vœu d’élus et d’associations américaines. Le contexte sera d’ailleurs légèrement différent puisque la Commission européenne a depuis condamné à trois reprises Google pour des pratiques contraires aux règles de concurrence.
 
Si l’information est confirmée, le dossier sera intéressant à suivre. Selon ce que les enquêteurs mettent à jour et les décisions de justice qui suivent, ce pourrait être un premier acte de régulation par Washington des géants de la Silicon Valley qui sont perçus dans le monde entier comme des émanations de l’influence américaine. Pourtant, comme le rappelle très justement 20 Minutes, « Aux Etats-Unis, de plus en plus de voix, des deux côtés de l’échiquier politique, appellent à agir contre les géants de la « tech », voire à les démanteler, accusés d’être trop puissants, voire monopolistiques. Dans le viseur principalement, Facebook, Google ou Amazon. »

Joseph Martin




Recherche

Rejoignez-nous
Twitter
Rss
Facebook










2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter