Carnets du Business


           

Options de sûreté du projet de réacteur EPR : l'avis de l'ASN




Vendredi 26 Juillet 2019


L'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) rend son avis sur le dossier d'options de sûreté du projet de réacteur EPR NM, dont la nouvelle configuration technique est appelée EPR 2. L'ASN considère que les objectifs généraux de sûreté, le référentiel de sûreté et les principales options de conception sont globalement satisfaisants.



Source : Pixabay, image libre de droits
Source : Pixabay, image libre de droits
L'avis de l'ASN identifie les sujets à approfondir en vue d'une éventuelle demande d'autorisation de création d'un réacteur. Des justifications complémentaires sont en particulier attendues sur la démarche d'exclusion de rupture des tuyauteries primaires et secondaires principales, la démarche de prise en compte des agressions, notamment l'incendie et l'explosion, et les choix de conception de certains systèmes de sûreté. EDF devra ainsi préciser, dans une éventuelle demande d'autorisation de création d'un réacteur, les études et les justifications complémentaires apportées en réponse à cet avis, ainsi que les modifications des options de sûreté qui en résulteraient, explique l'ASN dans un communiqué.

Le réacteur EPR 2 est un projet de réacteur nucléaire à eau sous pression développé par EDF et Framatome. Il répond aux objectifs généraux de sûreté des réacteurs de troisième génération et a pour objectif d'intégrer le retour d'expérience de conception, de construction et de mise en service des réacteurs EPRainsi que le retour d'expérience des réacteurs nucléaires fonctionnant actuellement.

À ce jour, EDF n'a pas défini de site d'implantation pour ce projet de réacteur. EDF a retenu pour la conception du réacteur des hypothèses choisies de façon à couvrir une gamme de sites susceptibles d'accueillir un tel réacteur en France.

L'instruction du dossier d'options de sûreté a été menée par l'ASN avec l'appui de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN). Elle a pris en compte les recommandations du guide n° 22 de l'ASN relatif à la conception des réacteurs à eau sous pression. Par ailleurs, l'ASN a recueilli en janvier 2018 l'avis du groupe permanent d'experts pour les réacteurs (GPR) sur ce projet.

 



 


Joseph Martin




Recherche

Rejoignez-nous
Twitter
Rss
Facebook










2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter