Carnets du Business


           

Orpea limoge son PDG, son cours en Bourse rebondit




Lundi 31 Janvier 2022


Face aux révélations du livre « Les Fosoyeurs » et les convocations du gouvernement, la société Orpéa est secoué. Une semaine après les premières informations, le Conseil d’administration a annoncé le limogeage du PDG et la nomination d’un remplaçant.



Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Sans attendre les conclusions des enquêtes judiciaires, internes ou demandes du gouvernement, Orpea a pris acte de la crise qui secoue l’entreprise. « Le conseil d’administration d’Orpea, groupe mis en cause cette semaine dans un livre sur la gestion des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) en France, a annoncé, dimanche 30 janvier, le limogeage de son directeur général, Yves Le Masne, et la nomination d’un nouveau PDG. Ce nouveau président-directeur général, Philippe Charrier, nommé avec effet immédiat, « aura pour mission de garantir, sous le contrôle du conseil [d’administration], que les meilleures pratiques sont appliquées dans toute l’entreprise et de faire toute la lumière sur les allégations avancées », a indiqué Orpea dans un communiqué. Philippe Charrier était directeur général des laboratoires pharmaceutiques Mayoly Spindler depuis 2019 » explique Le Monde.

Dès la sortie des premiers extraits du livre « Les Fossoyeurs » du journaliste Victor Castanet, la maison Orpea s’est mise à trembler. Décrivant minutieusement le quotidien de personnes âgées dans plusieurs endroits alors que les établissements sont sensés proposer du haut de gamme, l’auteur du livre a mis une lumière crue sur un groupe qui gère plus de mille établissements et plus de 115 000 lits. « Orpea, qui se revendique comme « l’un des principaux acteurs mondiaux de la prise en charge globale de la dépendance, avec un réseau de 1 156 établissements pour 116 514 lits », conteste les accusations, qu’il qualifie de « mensongères, outrageantes et préjudiciables ». Le groupe avait annoncé, mercredi, qu’il mandatait deux cabinets pour mener une évaluation indépendante. Le directeur général France, Jean-Christophe Romersi, est convoqué mardi 1er février par la ministre déléguée chargée de l’autonomie, Brigitte Bourguignon. La publication du livre a fait chuter le titre Orpea, coté à la Bourse de Paris, et a suscité de nombreuses réactions indignées de la part de responsables syndicaux et politiques. L’agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France a mené une inspection dans l’Ehpad du groupe Orpea de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine). Cette inspection de l’ARS a eu lieu « pendant plusieurs heures », jeudi, dans l’établissement Les Bords de Seine. D’après nos confrères de Franceinfoles inspecteurs ont mené de multiples auditions de soignants et certains membres du personnel sont revenus de congés spécialement pour être entendus » ajoute Le Monde.

Joseph Martin

Dans cet article : bourse, Le Monde, PDG, vieillesse



Recherche

Rejoignez-nous
Twitter
Rss
Facebook

L'actualité de la RSE









2ème édition, revue et augmentée