Carnets du Business


           

Ouverture des soldes d'hiver




Mercredi 6 Janvier 2016


C’est aujourd’hui le coup d’envoi des soldes d’hiver pour six semaines, mais les commerçants se demandent si elles feront recette à cause des effets néfastes des attentats, de la météo clémente ou encore des promotions qui ont eu lieu toute l'année.



Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Un article en ligne du journal Le Point, d’après une dépêche AFP, explique que « ce premier jour (hormis dans certains départements frontaliers et en outremer), autrefois très attendu, n'est plus aussi fréquenté. »

 Ainsi, « le ministre de l'Économie, Emmanuel Macron, a d'ailleurs appelé les Français à se mobiliser pour soutenir les commerçants après une saison difficile, mercredi matin, lors d'une visite au centre commercial parisien de Beaugrenelle. »
 

« Ça ne veut plus dire grand-chose »

L’article explique que « dans les grands magasins, "ça a été plutôt calme à l'ouverture", note le directeur du Printemps Pierre Pellarey, ajoutant que les clients sont plutôt arrivés vers 10-11 heures. » De plus, « aux Galeries Lafayette, seule une petite centaine de personnes s'étaient massées peu avant l'ouverture mercredi matin. »

L’article met en avant « Isabelle, venue avec une amie. » Elle affirme : « le premier jour des soldes c'est notre rituel, on vient chaque année depuis 15 ans. Mais honnêtement, ça ne veut plus dire grand-chose, je suis venue samedi dernier et il y avait déjà des promos partout. »

Thibault Desmidt, directeur du centre commercial Carré Sénart en région parisienne constate : « les gens ne posent plus forcément leur journée, la fréquentation se concentrant avant ou après les heures de travail, ou au déjeuner. Néanmoins, il y avait quand même la queue ce matin devant l'hypermarché, qui propose des réductions importantes sur des TV ou des machines à laver, ça suscite toujours l'engouement. »

Ainsi, « dans les boutiques de Carré Sénart comme dans les rues commerçantes de Paris, certains magasins n'hésitent pas à afficher des - 50 et - 70 % dès le premier jour pour attirer les clients. »

Selon Pierre Pellarey « à la mi-journée, le Printemps relevait une baisse de fréquentation de 7 %, mais un chiffre d'affaires prouve que même s'il y a moins de gens, ceux qui viennent achètent plus. »

Lire l’intégralité de l’article du Point ici.
 

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche





L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Arabie Saoudite : le sport comme levier d’émancipation pour les femmes Alors qu’elles sont sur le point d’obtenir l… https://t.co/TKJ7UMkymY
VA Press : Les journalistes de l’affaire Weinstein récompensés par le Pulitzer Les journalistes du New York Times et New Yorke… https://t.co/3YJx38HuB0
VA Press : Nathalie Baye au secours des grands singes menacés Plusieurs personnalités dont Nathalie Baye ont décidé d’utiliser… https://t.co/rXrPeKijs9
VA Press : Se coucher tard, c’est avoir plus de chance de mourir D’après une étude britannique effectuée en analysant un demi-… https://t.co/EzyUBr4to0
VA Press : « Les aliments qui empoisonnent » : l’alerte de 60 millions de consommateurs La revue 60 millions de consommateurs… https://t.co/CRvLK7tV1j