Carnets du Business


           

PSA, des résultats très variables selon les continents ou les domaines




Mardi 16 Janvier 2018


Les chiffres de l’année 2017 de PSA sont étonnant tant les tendances sont opposées selon les zones géographiques. L’augmentation des ventes de 2,6% ne rend pas compte de la réalité avec d’excellents résultats et des déceptions. Beaucoup de leçons sont a tirer de ces résultats en demi-teintes.



ILD
ILD
Très encourageant par-ci, très décevant par-là. Les résultats du groupe PSA sont étonnants tant ils montrent que certaines stratégies sont payantes quand d’autres sont loin de satisfaire.
 
Pour ce qui est des chiffres dans leur ensemble, PSA a vendu 3,63 millions de voitures l’an dernier. C’est encore moins bien que Renault qui en a vendu 3,76 millions. « Sans compter Opel-Vauxhall, dont les ventes sont comptabilisées dans le groupe depuis le 1er août après leur acquisition auprès de General Motors, l'augmentation est de 2,6 % au niveau mondial » rapporte Le Point.fr.

Mais quand on regarde dans le détail, dans tous les domaines les disparités sautent aux yeux. « Par marque, Peugeot tire son épingle du jeu avec une hausse de 10,4 % grâce aux 4x4 urbains (600 000 exemplaires de SUV ont été vendus par la marque au lion), tandis que Citroën recule de 7,5 % et que la marque aux aspirations luxueuses DS, encore en manque de nouveautés commercialisées, chute de 38,5 % » écrit le site de l’hebdomadaire.

Ensuite, par zone géographique, certaines zones tiennent leurs promesses quand d’autres sont très décevantes. En Europe les ventes augmentent de 23,2% surtout grâce à Opel. En revanche les résultats en Asie sont très en dessous des espérances. Les ventes du groupe ont chuté de 37,4% pour la Chine et l’Asie du Sud-Est pour un total de 387 000 véhicules vendus. « Rien qu'en Chine, PSA avait immatriculé plus de 700 000 véhicules en 2015 et disait alors viser un million de ventes unitaires à l'horizon 2018 » précise Le Point.

Imprévisible quelques années plus tôt, lorsque le constructeur montrait la Chine comme l’eldorado, c’est la zone Moyen-Orient et Afrique qui rattrape les performances en dehors de l’Europe. L’augmentation de 54,5% pour un total de 592 000 véhicules vendus s’expliquent en partie par les excellents résultats du groupe en Iran. Désormais il est temps de faire le point les résultats des différentes stratégies et redéployer les efforts vers ce qui fonctionne.

Joseph Martin

Dans cet article : 2017, Le Point.fr, PSA, ventes




Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE



L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : La reconnaissance faciale est-elle raciste et sexiste ? La question est un peu bête mais pas suffisamment pour empê… https://t.co/1YMYaSikzz
VA Press : Les victimes d'attentats : un nouveau lieu d'accueil à Paris Michel Cadot, préfet de la région d'Île-de-France, pré… https://t.co/eP1N15F5qr
VA Press : Les zones littorales "intertropicales", des territoires vulnérables L'Académie des sciences vient de publier un num… https://t.co/oCDLFAO5xo
VA Press : LA SEMANTIQUE DU MANAGEMENT https://t.co/Wad7vrzEev
VA Press : Mal-logement en France : 12 millions de personnes mal logées La 23e édition du rapport annuel sur L'État du mal-log… https://t.co/xBOoPkXfkl