Carnets du Business


           

PSA signe un accord pour produire 75 000 véhicules/an en Algérie




Lundi 13 Novembre 2017


PSA vient de signer un accord avec les autorités algériennes pour l’installation d’une usine de fabrication. Le constructeur vise une production locale de 75 000 véhicules d’ici cinq ans mais l'usine s'inscrit dans un plan international de conquête de nouveaux marchés à l'international.



ILD
ILD
Après des mois de tractations, PSA a enfin obtenu le sésame pour installer une usine en Algérie. C’est une excellente nouvelle pour le constructeur qui misait sur cette installation qui, bien que de taille moyenne, est un positionnement stratégique pour le groupe. « Installée dans la banlieue d'Oran, à 400 kilomètres à l'ouest d'Alger, l'usine sera détenue à 49 % par PSA et à 51 % par trois sociétés algériennes (Condor Electronics, Palpa Prop, et l'Entreprise Nationale de Production de machines-outils), comme l'exige la législation locale. L'investissement global s'élèvera à 100 millions d'euros, pour produire d'ici cinq ans 75.000 véhicules de marques Peugeot et Citroën. « L'objectif est d'avoir un site totalement opérationnel en 2019 », a déclaré à l'« AFP » le directeur de la région Moyen-Orient et Afrique de PSA, sans toutefois préciser quels modèles y seraient affectés. L'investissement devrait permettre de créer 1.000 emplois directs et de nombreux emplois indirects » rapporte le quotidien Les Echos .

75 000 véhicules par an c’est très peu dans le secteur automobile. Donc pour les chiffres sur groupe c’est une goutte d’eau. Mais la nouvelle est plus importante que ce que laisse penser le seul aspect numérique. « De taille modeste à l'échelle de l'automobile, cette usine n'en constitue pas moins un dispositif important pour le Groupe PSA, alors que la zone Afrique-Moyen-Orient constitue l'un des principaux leviers de croissance de son plan stratégique « Push to Pass », annoncé en avril 2016. Le groupe s'est fixé pour objectif d'y vendre 700.000 véhicules par an d'ici 2021, et 1 million en 2025, grâce à cette nouvelle usine (initialement prévue pour 2018), à une autre au Maroc prévue pour 2019 et surtout à l'Iran, un marché à fort potentiel où  il prévoit d'investir 1 milliard d'euros en cinq ans, et a déjà commencé à produire la Peugeot 2008 » détaille je journal économique. 

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Le bien-être des citoyens dépend il de l'intégration interculturelle ? Une étude révèle que les le bien-être et la… https://t.co/wMvIND9ePm
VA Press : Le prix Lucas Dolega remis au photojournaliste Narciso Contreras La Ville de Paris a remis le Prix Lucas Dolega au… https://t.co/5bXqdh8tMg
VA Press : Pub et sexisme : des marques s’engagent à arrêter les clichés Vingt-huit marques s’engagent à lutter contre les cli… https://t.co/rRCH67bDWM
VA Press : Le cinéma d'animation, un joyau charentais Angoulême a tenu la dragée haute aux premiers Emile Awards le 8 décembre… https://t.co/HnLTmhVppd
VA Press : Ibuprofène, des risques pour la fertilité masculine D’après une étude scientifique publiée dans Proceedings of the… https://t.co/8WXNLFJBcj