Carnets du Business


           

Paiements par mobile : la fin des pickpockets à l’ancienne




Lundi 8 Juillet 2019


La montée en puissance du paiement sans contact par mobile est un phénomène indéniable. Plus sécurisé que le sans contact des cartes bancaires, il n’est pas non plus débarrassé de tous les risques de vols. Des cybers voleurs peuvent dérober des petites sommes en s’approchant de leurs victimes. Un détroussage moins risqué que celui opéré par les pickpockets traditionnels.



Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Les pickpockets sont encore loin d’avoir disparu. Mais pour ce qui est du vol de sommes en liquide, leur activité crapuleuse a de moins en moins d’avenir. En France en tout cas et dans nombre de pays post industriels, l’utilisation d’argent liquide est de moins en moins courant. Le paiement sans contact par carte bleue ou par téléphone mobile semblent remplacer nos bons vieux billets. Les grandes compagnies qui commercialisent des téléphones connectés misent beaucoup sur le développement de cette pratique qui est disponible sur la plupart des appareils commercialisés. « La technologie utilisée repose sur la puce NFC (Near Field Communication), utilisant les ondes courtes, afin d'envoyer des instructions à un terminal de paiement compatible. Il suffit donc d'approcher son smartphone à moins de 3 ou 4 cm, afin d'activer un paiement, à l'image du système utilisé par les cartes bancaires actuelles »  nous explique un article de CNews à ce sujet.

Jusqu’à trente euros, les systèmes fonctionnent comme une carte bancaire sans contact. Au-delà, il faut autoriser la transaction avec empreinte digitale ou mot de passe. « En 2019, le niveau de sécurité proposé par Apple Pay, Samsung Pay et Google Pay est le même que les cartes bancaires actuelles, proposées par Visa, Master Card et American Express. Toutes les transactions sont encryptées et les informations liées aux cartes ne sont pas stockées sur des serveurs externes. Reste quelques variantes à prendre en compte » nous alerte la chaine d’infos.

Si des mesures de sécurité existent pour éviter qu’un téléphone volé puisse être utilisé pour se servir dans le compte en banque connecté, des pickpockets nouvelle génération ont déjà trouvé une astuce :  « Fini les pickpockets classiques soucieux de faire les poches, aujourd'hui « les plus branchés sont équipés d'une borne radar qui permet de voler de petits montants souvent inférieurs à 20 euros, en se rapprochant de leur «cible»», souligne Frans Imbert-Vier. Le PDG d'Ubcom, société spécialisée dans les conseils en cybersécurité, souligne qu'il suffit d'être entre 20 et 40 cm d'un mobile et 10 à 20 cm d'une carte bancaire, avec ce type d'équipement, pour en tirer profit. » A ce titre, les moyens de paiements qui demandent même en dessous de 30 euros une vérification sont beaucoup plus surs.  

Joseph Martin

Dans cet article : cyber voleurs, mobile, paiements, pickpockets



Recherche

Rejoignez-nous
Twitter
Rss
Facebook










2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter