< head > < /head >
Carnets du Business


           

Paquet à 10 euros, les réserves de l’industrie du tabac




Mardi 22 Août 2017


L’annonce du paquet de cigarettes à 10 euros donne des sueurs froides à l’industrie du tabac. Dans une interview publiée sur le site BFMBusiness, un responsable de British American Tobacco France explique tout le mal qu’il pense de cette décision. Une sorte de plaidoyer à la « Thank You For Smoking ».



ILD
ILD
Dans quelques mois, le prix des cigarettes va faire un bon sans précédent pour atteindre 10 euros le paquet. L’augmentation du prix des cigarettes c’est une information qui n’en est plus une avec des hausses quasi annuelles. Dans une interview donnée au site de BFMBusiness, Eric Sensi-Minautier, le directeur des Affaires publiques et de de la Communication du géant du tabac British American Tobacco France défend la position d’une industrie qui se prend en pleine face la hausse de 40% à venir.
 
Ceux qui ont vu le film « Thank You For Smoking » ne peuvent retenir un sourire. Les arguments et réponses aux questions de l’interview sont en effet du grand art de la communication pour un professionnel qui sait défendre son groupe. D’abord sur le principe même du lien éventuel entre augmentation du prix et baisse du nombre de fumeurs, il explique que « dans beaucoup de pays, les prix sont plus bas et il y a moins de fumeurs. Le prix est bien sûr un élément à prendre en compte, mais les résultats obtenus sont surtout le fruit d’une prévention intelligente avec une politique active de soutien à l’usage de produits alternatifs à la cigarette: le vapotage, par exemple. »
 
Pour ce qui est du paquet neutre, Eric Sensi-Minautier, réagit aussi fait que les ventes de cigarettes n’ont pas du tout baissées depuis l’instauration du paquet neutre : « Ça ne me surprend pas, nous avions de toute façon la conviction que ça ne marcherait pas. En Australie, l’instauration du paquet neutre n’a eu aucun impact sur la consommation. Et en France, en 2011, une expérience similaire avait été menée avec des photos choc imprimées sur les paquets, sans grand succès non plus. Le paquet neutre, en quelque sorte, n’est qu’une "aggravation" de ces photos chocs. Il n’y a donc aucune raison que cela fonctionne. » D’un point de vue professionnel, on comprend par ailleurs sa frustration puisque si les ventes n’ont pas baissées, l’opération a bénéficié à certains groupe : « Le paquet neutre pénalise notre entreprise, car même si nous sommes un acteur majeur au niveau mondial, nous sommes un acteur de petite taille sur le marché français (Les marques les plus connues de British American Tobacco sont Lucky Strike, Dunhill, et Vogue). Cette mesure bénéficie au final aux plus gros acteurs et aux marques les plus connues » argue-t-il.
 
Lire en intégralité l’interview sur le site BFMBusiness

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Retraite décente, un combat majeur pour les femmes En France deux femmes sur trois s’inquiètent de ne pas avoir les… https://t.co/Jw1Ls3r26I
VA Press : Géant du théâtre et voix inoubliable : Jean Piat est mort Mardi 18 septembre Jean Piat est mort à l’âge de 93 ans.… https://t.co/dUccvYmb3C
VA Press : Patrimoine marseillais : la fausse victoire de la ministre de la Culture Par communiqué, la ministre de la Culture… https://t.co/VR3avs967C
VA Press : Non les billets pour Al Pacino ne sont pas trop chers La presse s’est empressée d’aller chercher sur Twitter des me… https://t.co/KhOCz0wssv
VA Press : La drôle de boutique qui ouvre à l’Elysée Des goodies kitch en produits dérivés de l’Elysée ont été révélés à l’occ… https://t.co/vUB253ZggF