< head > < /head >
Carnets du Business


           

Péages, Royal désavouée par l’augmentation des tarifs




Lundi 1 Février 2016


Contrairement à l’engagement de la ministre de l’Ecologie et des transports, les tarifs des péages autoroutiers augmentent de 1,12% soit plus que l’inflation. Les associations d’automobilistes s’insurgent contre cette augmentation qu’elles jugent « abusive ».



Pixabay image libre de droit
Pixabay image libre de droit
Elle avait pourtant promis que les prix n’augmenteraient pas. Ségolène Royal va être dans l’obligation de s’expliquer sur l’annonce de l’augmentation de 1,12% des prix des péages autoroutiers. Avec une inflation à +0,2%, aucune excuse n’est à chercher dans ce domaine. « Cette hausse, qui était attendue après un gel des tarifs en 2015, s'explique en majorité par l'augmentation de la redevance domaniale, le «loyer» payé par les entreprises concessionnaires d'autoroutes à l'État pour l'occupation du domaine public. Elle a été voté la semaine dernière par le Comité national des usagers des autoroutes » précise Le Figaro.
 

Les autoroutes du Sud plus touchées

« Dans le détail, ce sont les automobilistes empruntant les autoroutes du sud de la France (ASF) qui seront les plus touchés (+1,63%). Les réseaux Area (région Rhône-Alpes, + 1,27%) et APRR (Centre et Est de la France, +1,23%) complètent le podium. À l'inverse, c'est le réseau Cofiroute (centre et Ouest de la France) qui affiche la plus faible hausse » continue le quotidien national.
Les associations représentantes des automobilistes ont vite fait entendre leur mécontentement. Cité par le Figaro, le délégué national de 40 Millions d’automobilistes, Pierre Chasseray, s’indigne ; « On avait la sensation que la ministre (de l'Ecologie Ségolène) Royal tenait ses engagements de gels de tarifs, et au final on se rend bien compte que c'est du vent. »

« Ce sont donc finalement les sociétés d'autoroutes qui ont remporté leur bras de fer avec Ségolène Royal qui avait exclut dès octobre 2014 une hausse des tarifs des péages. Trois mois plus tard, c'est le premier ministre Manuel Valls qui annonçait le gel des tarifs. Et pourtant, début décembre, Les Échos révèlent que les prix des péages autoroutiers allaient bel et bien repartir à la hausse. Une envolée des prix qui sera supérieure aux 0,57% annoncés jusque-là. Ségolène Royal assure qu'elle n'était pas au courant. Car l'augmentation des péages le 1er février 2016 résulte de l'application des contrats renégociée au forceps par... la ministre en personne début 2015 » lit-on plus loin.

Lire en intégralité l’article du Figaro

Sébastien Arnaud





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE



L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : La canicule de 2003, toujours dans les mémoires mais encore égalée A chaque épisode caniculaire, le souvenir de cel… https://t.co/3MrdkxqBRP
VA Press : La Turquie maintient son boycott de l’Eurovision Le patron de la télévision publique turque vient de confirmer que… https://t.co/pRT2QsryLg
VA Press : Construire sa maison : bois et écologie font-ils bon ménage ? Souvent présenté par ses promoteurs comme un matériau… https://t.co/ALL3PUv1EI
VA Press : Article n°1265 Les oppositions ont beau gesticuler, les chiffres sont têtus L’opposition de gauche et l’opposition… https://t.co/jrHLJCu4LA
VA Press : Par force de loi, les portables sont interdits à l’école et au collège Le texte de loi interdisant les portables à… https://t.co/LLcOdv7leP